S'abonner
Constructeurs

Anne Abboud : "Stellantis & You poursuit sa mutualisation et organise un nouvel écosystème digital"

Publié le 8 décembre 2021

Par Catherine Leroy
8 min de lecture
[Abonnés] Depuis quelques jours, les filiales de distribution du groupe franco-italien sont réunies au sein de l'entité de Stellantis & You. Dans le même temps, une marketplace, qui préfigure sa stratégie de e-commerce, a été créée. Explications avec Anne Abboud, directrice des activités Retail du constructeur.
Anne Abboud a pris la drection des activités retail du groupe Stellantis lors de la fusion entre PSA et FCA
Anne Abboud a pris la drection des activités retail du groupe Stellantis lors de la fusion entre PSA et FCA
Journal de l'Automobile : Depuis début novembre 2021, PSA Retail et Motor Village, les filiales de distribution des deux groupes, sont regroupées au sein d'une entité qui porte un nouveau nom, Stellantis & You. Comment se déroule le chantier de la fusion ? Anne Abboud : Nous avons commencé à travailler début février 2021, en même temps que la création du groupe Stellantis. Nous avons plusieurs échéances importantes, et celle du changement de nom en est une. Stellantis and You est un nom assez inspirant car il reprend le nom du groupe et le "and You" est très symbolique de ce que nous représentons : le service au client, l’entité BtoC du groupe, l’attention portée à nos clients. Pour les collaborateurs, ce nom nous positionne dans une même famille. Le déploiement s’est fait début novembre. Dans un contexte de baisse de chiffre d’affaires, nous avons comme premier impératif de tenir les coût fixes, voire même de les descendre. L’intérêt d’avoir maintenant une entité commune entre ex-PSA Retail et ex-Motor Village nous autorise des chantiers de mutualisation qui nous permettent de réduire les frais fixes.   J.A. : Quels sont les avantages de ce regroupement ? A.A. : Le gros intérêt de cette association repose en premier lieu sur la répartition par pays qui présente, pour la totalité du portefeuille de marques, un très bon équilibre entre les marchés. Les sites de l’ex-Motor Village nous permettent de nous appuyer sur des villes où nous n’étions pas présents, notamment en Italie comme Naples, Palerme et Turin alors que nous n'étions présents que sur Milan et Rome. C’est la même chose en Espagne ou en Allemagne, avec la possibilité d’avoir des structures sur des grandes villes comme Berlin, Hambourg et Francfort. Cette présence renforcée n[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle