S'abonner
Data Center

Pas de rebond pour l'occasion à la rentrée 2021

Publié le 1 octobre 2021

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Le mois de septembre 2021 n'a pas permis d'inverser la tendance baissière du marché VO. Avec 495 164 véhicules échangés durant la période, le rythme de vente ralentit de 11,6 % par rapport à l'an passé. Toutefois, le record annuel est toujours en vue.
Créditée de 16 337 transactions, Toyota a frôlé l'exploit de finir en positif en septembre (-0,3 %).
Créditée de 16 337 transactions, Toyota a frôlé l'exploit de finir en positif en septembre (-0,3 %).

Les mois se suivent et commencent malheureusement à se ressembler pour le secteur du marché de l'occasion. Et la rentrée de septembre n'aura rien changé à cette dynamique qui dure depuis juin 2021. Selon les chiffres de AAA Data, le volume transactionnel tous canaux confondus s'est établi à 495 164 unités sur le mois, soit 11,6 % de moins qu'en 2020, période durant laquelle l'euphorie autour du VO était encore forte. Ce repli s'explique par le manque d'offres sur les parcs pour répondre à la demande, notamment comme alternative aux véhicules neufs.

 

Ces statistiques conservent toutefois l'exercice 2021 sur la voie d'un bilan historique. Le cumul de 4 575 278 transactions à fin septembre place en effet le secteur 12,9 % au-dessus du volume de 2020 et encore 6 % au-delà des chiffres de 2019, année du pic des ventes d'occasion en France.

Audi passe d'un souffle devant BMW

 

Au mois de septembre, le marché tricolore a représenté 96 407 remises à la route de Renault (-14,6 %) et 88 490 de Peugeot (-14,4 %), tandis que Citroën a rendu 12,7 %, à 54 455 unités et que DS a fondu de 11,5 %, à 5 772 unités. Un quatuor qui a donc concerné 245 124 changements de propriétaires, contre 286 541 en 2020, soit un repli de 14,4 % d'une année sur l'autre. Il fait cependant mieux qu'en 2020 quand il cumulait 239 507 unités (+2,3 %). Leur pénétration dans les ventes s’établit à 49,5 %, contre 50,9 %, il y a un an.

 

Retrouvez toutes les statistiques de septembre 2021

 

Dans le rang des marques importées qui représentent plus de 1 000 transactions au mois de septembre, seules trois d'entre elles s'inscrivent en croissance. Il s'agit de Skoda (+2,3 %, à 3 856 unités), Porsche (+10,6 % à 3 197 unités) et Jaguar (+3,6 %, à 1 043 unités). Il s'en est fallu de peu pour que Toyota rejoigne le club. La marque japonaise glisse de 0,3 %, à 16 337 changements de main sur la période. A noter les fortes contractions de Ford (-14,2 %, à 17 816 unités) et d'Opel (-15,2 %, à 14 871 unités).

 

Sans briller pour autant, les cadors allemands font mieux que la moyenne du marché. Derrière Volkswagen en repli de 8,8 % (38 846 transactions), Audi grille la politesse à BMW. La marque aux anneaux rend 4,2 % à 20 726 unités quand celle aux hélices perd 4,1 % à 20 464 unités. Suffisant pour permettre à Audi de subtiliser la cinquième place à BMW au classement général avec 196 997 transactions (+22,3 %) contre 196 731 (+21,1 %) après neuf mois. Mercedes en berne de 10,1 % en septembre (18 615 reventes) pointe à 182 746 unités au total, soit +20,2 % par rapport à l'an passé.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle