S'abonner
Data Center

Le VO selon Le Parking

Publié le 23 septembre 2020

Par Gredy Raffin
8 min de lecture
La plateforme Le Parking propose de découvrir l'étude statistique des offres disponibles sur les sites internet des infomédiaires en France, en Allemagne et en Italie, au 15 septembre 2020.
En Espagne, Le Parking a comptabilisé 483 854 annonces de VO, le 15 septembre, dont 26 942 pour le VUL.

 

Avec 15,7 millions d'annonces de véhicules d'occasion issues de 590 sites indexés à sa plateforme, le site internet Le Parking s'est taillé une réputation de dimension internationale. Il revendique d'ailleurs le statut de plus grand moteur de recherche de VO, en Europe, en Amérique du Nord et sur de plus en plus de marchés internationaux. Outre son rôle de passerelle vers les infomédiaires, l'entreprise Le Parking s'invite dans le monde de la distribution automobile en devenant un fournisseur de données de marché. Des éléments qui participent notamment à la stratégie d'approvisionnement et de définition des prix de vente. En exclusivité pour le Journal de l'Automobile, Le Parking réalisera désormais un arrêt sur image, le 15 de chaque mois, afin de suivre, dans le temps, l'évolution des marchés français, allemand, italien, espagnol et belge.

 

France

 

Le 15 septembre 2020, les infomédiaires présentaient 747 022 annonces de véhicules d'occasion, soit 5,45 % de moins que l'an passé et 3,1 % de moins que le mois dernier. 60 % des ces véhicules proviennent de professionnels et 50 883 concernaient spécifiquement des utilitaires, soit +7,15 % par rapport à la même date l'an passé, mais 0,9 % de plus toutefois en comparaison au mois précédent. Selon Le Parking, 47 % de ces annonces avaient moins de 30 jours de publication (contre 43 %, un mois auparavant). Mais le délai moyen d'exposition s'allonge cependant. Il est de 58 jours chez les professionnels et de 24 jours chez les particuliers, contre respectivement 41 et 19 jours, au 15 août 2019.

 

Alors que le prix moyen affiché chez les particuliers a pris 4,2 %, en un mois, à 10 527 euros, l'inflation a été contenue chez les professionnels (+0,92 %, à 22 049 euros) à en croire le rapport édité par Le Parking. Ce qui est un peu moins vrai sur la case des VO de 5-8 ans. Là les négociants ont réhaussé les montants de 8,7 %, à 15 786 euros de moyenne.

 

Un marché du VO qui propose en premier lieu des citadines. Elles pèsent 18,5 % de l'offre exposée, tandis que les compactes et les SUV compacts suivent avec respectivement 17,4 % et 11,7 % de pénétration sur les infomédiaires. Avec 10,6 % du panel, les monospaces sont également bien représentés. Ce qui reste globalement assez stable par rapport au mois précédent.

 

Les véhicules diesel ont grappillé des dixièmes de part pour s'établir à 61 % des offres VO, contre 35,7 % pour les essence, en perte de vitesse, notamment sous l'effet d'accélération des remises en vente d'hybrides.

 

 

Allemagne

 

Outre-Rhin, la tendance est à la décroissance des stocks. Si entre les mois de septembre 2019 et 2020, le volume d'annonces de véhicules d'occasion a gagné 19,1 %, à 1 725 638 unités, selon Le Parking, il s'amenuit de 1,2 %, par rapport à août dernier. Isolés, les VUL ont augmenté de 2,8 %, sur les sites spécialisés indexés, depuis l'an passé, avec 82 938 annonces. Cependant, dans la foulée du mois d'août, ils perdent 2,13 %.

 

Comme en France, le délai moyen d'exposition s'allonge. Il passe de 65 à 70 jours chez les professionnels et de 19 à 25 % chez les particuliers. La balance fait néanmoins preuve de stabilité, avec 42 % d'annonces qui ont mois de 30 jours, quand elles étaient 41 %, il y a un mois, lors du dernier relevé de la plateforme Le Parking. Et les vendeurs prennent des mesures, dont une baisse des tarifs qui se sont contractés de 1,66 % en moyenne au cours du dernier mois glissant.

 

En Allemagne, dans des proportions qui ne bougent presque pas d'un mois sur l'autre, les clients trouvent en majorité des berlines compactes (15,4 %), des breaks (14,9 %), des citadines (13,5 %) et des SUV compacts (12 %). Le gel des répartitions s'applique tout autant au mix énergétique : les blocs essence gardent 58,9 % de pénétration dans les annonces, laissant notamment 38 % aux VO diesel. La boîte manuelle grignote un peu et monte à 57,3 %.

 

Italie

 

D'un mois de septembre à un autre, le nombre d'annonces en Italie a décru de 5,4 %, à 488 561 VO exposés. Ce total est même en retrait de 1,15 %, si l'on compare au relevé effectué à la mi-août 2020. Ce recul est observé sur segment des VUL d'occasion qui fondent de 12,6 % sur un an et de 2,6 %, sur un mois, d'après les statistiques de la plateforme Le Parking. La part des annonces professionnelles s'élève à 67 %, soit un effritement de 4 points en un mois.

 

Sur un mois, le prix moyen affiché par les professionnels s'est élevé de 3,8 %, à 19 107 euros. Celui demandé par les particuliers, en revanche s'est abaissé de 1,4 %, à 9 915 euros. Il faut dire que le véhicule d'occasion de monsieur-tout-le-monde tarde à trouver preneur. C'est que semble indiquer la rotation moyenne qui fait un bond de 42,1 %, entre août et septembre, à 54 jours, soit pratiquement autant que chez les professionnels où elle est de 60 jours (+ 27,6 %). Pourtant, il est à noter que 26 % des annonces ont moins de 30 jours (+4 points en un mois).

 

Les Italiens revendent en premier lieu des citadines (18,6 %), des compactes (17,4 %), des SUV compacts (11,7 %) et des monospaces compacts (10,6 %). Hormis cette dernière catégorie de véhicules, tous les segments majeurs ont perdu des parts dans le haut du classement, au profit de ceux habituellement moins en vue. Sur le plan des motorisations, le GPL prend 4,5 % de parts dans les annonces, contre 62,9 % pour les diesel et 28,8 % pour les essence. 65 % des VO en vente sont dotés de boîtes manuelles.

 

Espagne

 

Des offres, il y en a sur le marché espagnol. Tout du moins quand on compare à l'an passé. Au 15 septembre, il y avait 11,7 % d'annonces de véhicules d'occasion en plus par rapport à 2019. C'est moins vrai lorsqu'on s'appuie sur le périmètre du mois d'août. En quatre semaines, la liste des VO disponibles s'est réduite de 0,75 %. Selon Le Parking, les infomédiaires totalisaient en effet 483 854 propositions, à la date du relevé. Un constat identique pour les VUL d'occasion. Entre 2019 et 2020, ils ont pris 41 % dans les annonces, mais entre août et septembre, le nombre d'annonces a en fait rendu 0,95 %, à 26 942 unités.

 

Il a été constaté un rafraîchissement des annonces. Celles de moins de 30 jours, qui comptaient pour 21 % du total en août, sont passées à 26 %, le 15 septembre. Mais les professionnels sont à la peine. Preuve en est leur rotation qui explose. Selon Le Parking, l'ancienneté moyenne des publications est passée de 58 à 92 jours en un mois. Les particuliers confirment la tendance. Leur rotation grimpe de 64 à 73 jours. Des niveaux tous deux hors normes sur le périmètre européen passé au crible. De fait, on y trouve les tarifs moyens les plus bas en BtoC, à 18 518 euros, en très léger regain par rapport au mois précédent. Il s'en faut d'une poignée de deniers pour estimer l'évolution des tarifs en CtoC qui s'élèvent en septembre à 9 963 euros.

 

Au pays de Cervantes, les compactes restent reines avec 19,7 % des annonces. Les berlines tentent de leur contester ce statut (18,4 %), tandis que les citadines (12,8 %) et SUV (12,1 %) bataillent durement pour compléter le podium. Surtout, l'Espagne se caractérise par une pénétration du diesel (64,6 % contre 32,6 % d'essence) et de boîtes manuelles (70,1 %) bien au-dessus de tout ce qu'on observe par ailleurs.

 

Belgique

 

Avec un plongeon de 7 % en un an, le marché belge s'établit à 127 923 unités au 15 septembre 2020. Un volume stable par rapport à août dernier (+0,6 %). Les utilitaires perdent un volume d'annonces équivalent à -8,5 %, à 8 226 unités sur un an. Petite réjouissance pour les acheteurs, il y en a tout de même 4,8 % de plus qu'en août 2020. Une offre VO belge qui dans son global tient à 64 % aux professionnels.

 

Il faut compter en moyenne 24 432 euros pour faire affaire avec un négociant justement, soit à peine 0,7 % de plus qu'en août dernier. Chez les particuliers, la hausse est de 1,45 %, sur la même période, à 13 009 euros. Quand 37 % des annonces avaient moins de 30 jours, le mois dernier, elles sont désormais 42 %. Néanmoins, l'ancienneté moyenne des annonces VO est plus importante. En Belgique les pros affichent des offres vieilles de 47 jours en moyenne (37 jours, en août) et les particuliers de 37 jours (contre 30 jours lors du précédent relevé).

 

Certes, il y a 12,5 % de berlines et 13 % de breaks, mais le plat pays fait la part belle aux compactes (15,9 %) et aux citadines (14,9 %), renvoyant les SUV compacts à une pénétration de 10,8 %. Parmi tous les VO présentés sur les infomédiaires, 66 % ont des boîtes manuelles et 53,1 % roulent au gazole (contre 44 % d'essence).

Partager :

Sur le même sujet

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle