S'abonner
Constructeurs

Volkswagen : un colosse au pied d’argile

Publié le 8 septembre 2006

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Meurtri par des coûts de production et des charges sociales d'un autre âge et affaibli par les déboires de Seat, le groupe Volkswagen, qui vient cependant de retrouver son leadership en Europe, cherche un nouveau souffle. Ce qui se traduit notamment par un plan de restructuration d'une ampleur...
Meurtri par des coûts de production et des charges sociales d'un autre âge et affaibli par les déboires de Seat, le groupe Volkswagen, qui vient cependant de retrouver son leadership en Europe, cherche un nouveau souffle. Ce qui se traduit notamment par un plan de restructuration d'une ampleur...
Meurtri par des coûts de production et des charges sociales d'un autre âge et affaibli par les déboires de Seat, le groupe Volkswagen, qui vient cependant de retrouver son leadership en Europe, cherche un nouveau souffle. Ce qui se traduit notamment par un plan de restructuration d'une ampleur...

...historique. Et par un rapprochement avec… Porsche !

Affaires de "famille"

Ferdinand Piëch n'est plus le président du groupe Volkswagen depuis 2002, mais l'influence de celui qu'on surnomme encore parfois "l'œil de Wolfsburg" reste immense. Dernier exemple : le récent rapprochement entre Porsche et Volkswagen. Difficile d'imaginer que le petit-fils de Ferdinand Porsche, inventeur de la voiture du peuple, n'est pas à l'initiative de cette vaste opération. Surtout quand on sait que les familles [...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle