S'abonner
Constructeurs

Toyota et PSA : association de constructeurs

Publié le 28 mai 2004

Par Alexandre Guillet
13 min de lecture
D'un rêve commun, deux constructeurs à la culture d'entreprise a priori radicalement opposée ont réussi à faire un projet industriel commun. TPCA, le joint-venture entre Toyota et PSA Peugeot-Citroën, est né en 2002 d'une idée partagée par Fujio Cho et Jean-Martin Folz : lancer un petit véhicule...
...urbain d'entrée de gamme, peu coûteux, mais bien équipé. Aujourd'hui, l'usine est en construction en République tchèque et la voiture franco-japonaise devrait arriver dès 2005. Récit de l'association de deux constructeurs… C'était il y a tout juste deux ans, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Prague, en République tchèque, que se tenait la cérémonie qui marquait le début opérationnel de la coopération entre deux constructeurs de renommée mondiale. Le 10 avril 2002, pour être précis, Fujio Cho, président de Toyota, et Jean-Martin Folz, président de PSA Peugeot-Citroën, donnaient le premier coup de pioche de la construction de leur usine commune située à Kolin. "Le grand projet qui commence à se matérialiser aujourd'hui même est d'une très grande ampleur et positif à tous égards", déclarait, enthousiaste, ZOOMLes deux dirigeants de TPCA Société commune dont chaque partenaire détient 50 % du capital, sa direction se devait d'être assumée conjointement. Le président de TPCA, Masatake Enomoto, est ainsi issu de Toyota, tandis que le vice- président, Jean-Pierre Chantossel, vient de PSA Peugeot-Citroën.Jean-Martin Folz au cours de la cérémonie. Il poursuivait : "Il est innovant pour le client, créateur d'emplois pour la République tchèque et porteur de grands espoirs pour nos deux groupes." En insistant sur le rôle de la nouvelle usine dans la croissance européenne de Toyota, Fujio Cho reprenait : "Il est important de dire que le succès de ce projet est la clé du succès du développement futur de Toyota sur le marché européen. C'est en effet sur ce marché que l'on attend un fort développement de la commercialisation de voitures d'entrée de gamme et c'est bien sûr un marché sur lequel la concurrence entre les constructeurs automobiles va s'intensifier." Le décor est planté. Ensemble, constructeur japonais et constructeur français ont décidé de se jeter dans l'aventure de la fabrication d'un petit véhicule urbain d'entrée de gamme. Leur association leur permet d'atteindre un volume de production suffisant pour que la création de toute pièce d'un site de production soit envisageable et, surtout, de mutualiser une grande partie des coûts de développement et de production pour pouvoir réaliser le véhicule le moins cher possible. Dès l'an 2000, Toyota et PSA réfléchissent à un projet commun L'histoire ne commence toutefois pas à Kolin au printemps 2002, mais deux ans auparavant, au cours d'une rencontre entre Fujio Cho et Jean-Martin Folz, début 2000. Les deux présidents discutent alors de l'opportunité de lancer une petite voiture sur le marché européen et se rendent compte de la convergence de leurs opinions. Il n'en fallait pas plus pour lancer le principe d'une coopération industrielle de vaste ampleur. Il faut dire que les deux FOCUSLes sites de production de véhicules de Toyota en Europe Toyota Motor Manufacturing UK (TMUK) : Corolla et Avensis ; capacité annuelle de 270 000 véhicules à partir de 2004 Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) : Yaris ; capacité annuelle de 240 000 véhicules à partir de 2004 Salvador Caetano : usine portugaise produisant des VUL (Dyna, Hiace, Optimo) sous licence Toyota Toyota Motor Manufacturing Turkey (TMMT) : Corolla berlines et breaks ; capacité annuelle de 150 000 véh[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle