S'abonner
Constructeurs

Stellantis vise l'excellence

Publié le 19 janvier 2021

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Quelques jours après la naissance de Stellantis, Carlos Tavares a livré les grandes lignes de la stratégie du nouveau groupe. Les synergies, essentielles, seront mises au service de l'innovation et de l'excellence.
Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, le 19 janvier 2021.

 

Alors que Stellantis a pris vie sur les marchés, Carlos Tavares, le directeur général du nouveau groupe, a dévoilé le 19 janvier 2021, les grandes lignes de la stratégie de Stellantis. "Le début d'une nouvelle aventure" a-t-il lancé en préambule. "Nous visons l'excellence plutôt que la taille. Les économies d'échelles seront bien sûr importantes mais elles vont nous permettre de développer des innovations et répondre aux défis qui se profilent. Et si nous faisons bien le travail, Stellantis deviendra plus grand."

 

De nouvelles opportunités pour les marques

 

La gestion des coûts sera très importante à l'avenir car Carlos Tavares estime qu'ils vont augmenter de 20 à 40 % d'ici 2030 avec les nouvelles règlementations et les innovations avec, par exemple, la connectivité 5G ou la conduite autonome. 80 % des 5 milliards de synergies annoncées seront en place d'ici fin 2024, avec 40 % dans le domaine des produits, 35 % sur les achats et 25 % sur d'autres fonctions.

 

Grace à cela, certaines des 14 marques, qui sont toutes appelées à demeurer, vont bénéficier d'opportunités de développement avec des tickets d'entrée moins chers. "Stellantis va permettre d'investir là où ce n'était pas possible lorsque nous étions deux groupes séparés", explique Carlos Tavares. Il y aura des partages de technologies, à l'image de ce que PSA a fait, par exemple, avec la Corsa qui est une jumelle technique de la 208, mais avec une personnalité différente. L'homme fort de Stellantis a d'ailleurs annoncé que chaque directeur de marque devra réfléchir à l'avenir et au positionnement.

 

Relance de Fiat

 

"Nous avons les bons outils pour rajeunir la gamme Fiat" a indiqué Carlos Tavares en donnant l'exemple du travail fait sur l'Opel Corsa. "C'est la direction que nous allons prendre" a-t-il indiqué en prévenant que les usines italiennes vont devoir gagner en compétitivité. Pour cela, il y aura un benchmark interne pour trouver les bonnes solutions tout en soulignant que les changements porteraient plutôt sur les process et non sur l'emploi. "Il n'y aura pas de fermeture d'usines à cause de la fusion" a rappelé le directeur général. "Les synergies sont un bouclier sur les emplois" a insisté plusieurs fois Carlos Tavares.

 

Retour en Chine

 

Au sujet de la Chine, où PSA et FCA n'ont pas réussi seuls, Carlos Tavares a dit que tous les scénarios étaient sur la table. Le comité stratégique de Stellantis va travailler sur le sujet "pour revenir avec une stratégie gagnante." Quant à ouvrir de nouveaux marchés pour certaines marques, le directeur général a indiqué qu'il faudrait d'abord "poursuivre une croissance rentable avant de lancer une nouvelle marque sur un marché." Ainsi pour le retour de Peugeot aux Etats-Unis, aucune décision définitive n'est arrêtée.

 

Au chapitre produits, l'électrification sera de mise. Aux 29 modèles électrifiés disponibles aujourd'hui, 10 s'ajouteront dès 2021 et d'ici 2025 chaque modèle aura une variante électrifiée. Enfin, à la question de travailler avec les sociétés technologiques, comme Apple notamment, Carlos Tavares a indiqué que "Stellantis était et reste toujours ouvert" pointant le partenariat avec Waymo sur les véhicules autonomes.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle