S'abonner
Constructeurs

Stellantis modernise deux centres de tests

Publié le 21 juin 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Le groupe Stellantis a injecté 33 millions d’euros dans la modernisation de ses centres d’Orbassano, près de Turin, en Italie, et d’Auburn Hills, aux Etats-Unis.
La soufflerie d’Auburn Hills, dans le Michigan, bénéficie d'un investissement de 29,5 millions de dollars.
La soufflerie d’Auburn Hills, dans le Michigan, bénéficie d'un investissement de 29,5 millions de dollars.

Le "Safety Center" italien d’Orbassano, près de Turin, et la soufflerie américaine d’Auburn Hills, dans le Michigan, bénéficient d’importants investissements de la part de leur propriétaire, le groupe Stellantis. Le constructeur a injecté 33 millions d’euros dans leur modernisation.

 

Le centre d’Orbassano a reçu 5 millions d’euros afin de renforcer ses capacités de tests de véhicules électriques et hybrides. Il est désormais doté de quatre pistes d’essais avec quatre points d’impact. De quoi permettre aux équipes de réaliser au moins deux crash-tests par jour. Les nouvelles pistes sont également prêtes pour les futurs tests liés à l’introduction des fonctions de conduite autonome sur tous les types de véhicules.

 

A cela vient s’ajouter un système de caméras offrant la possibilité de réaliser des vidéos à grande vitesse du soubassement, tandis que cinq caméras peuvent être installées à bord du véhicule testé. Toutes les images fournissent aux ingénieurs de Stellantis des informations pour évaluer la conception des véhicules.

 

29,5 millions de dollars pour la soufflerie

 

Le groupe Stellantis procède ensuite à la modernisation de la soufflerie d’Auburn Hills à hauteur de 29,5 millions de dollars. Elle sera notamment dotée, d’ici 2024, de la technologie de sol mobile qui simule le déplacement sur route et permet des mesures aérodynamiques plus exactes des véhicules tout en restant statiques.

 

Quatre tapis permettent le mouvement de chaque roue du véhicule, et un cinquième tapis simule le roulage. La technologie à sol défilant permet aussi de mesurer la traînée aérodynamique de ventilation, qui est la résistance exclusivement liée aux roues et aux pneumatiques en mouvement. "Celle-ci représente jusqu’à 10 % de la traînée aérodynamique totale en conditions réelles", indique le groupe.

 

"Le travail qui est effectué aujourd’hui dans nos pôles techniques d’excellence à travers le monde fera des véhicules Stellantis de demain les leaders de l’industrie en matière de capacité, de performances et de sécurité", déclare Harald Wester, directeur de l'ingénierie de Stellantis.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle