S'abonner
Constructeurs

Stellantis fait de Turin un pôle dédié à l'électrique

Publié le 12 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
En ramenant à Turin, dans l'usine de Mirafiori, la production des futures Maserati électriques, Stellantis spécialise cette base industrielle dans les modèles à batteries.
Les futures Maserati 100 % électriques seront fabriquées dans l'usine turinoise de Mirafiori.
Les futures Maserati 100 % électriques seront fabriquées dans l'usine turinoise de Mirafiori.

Les Maserati ne seront plus produites dans l'usine de Grugliasco à partir de 2024. En effet, Stellantis a annoncé que les 1 100 employés de ce site seront progressivement transférés vers l'usine de Mirafiori, au sud de Turin, pour produire les futures Maserati électriques. 2 600 personnes travaillent déjà à Mirafiori.

 

Ce transfert "n'aura aucune incidence sur le niveau général de l'emploi", a assuré Stellantis à l'issue d'une réunion avec le gouvernement italien et les syndicats, qui ont réclamé des "garanties formelles" sur le maintien de tous les salariés concernés par cette réorganisation.

 

A lire aussi : Un nouveau départ pour Maserati

 

"Turin deviendra le centre stratégique du processus d'électrification du groupe où seront construits des modèles électriques de la Fiat 500 et de Maserati", s'est félicité le ministre du Développement économique Giancarlo Giorgetti.

 

L'usine Mirafiori produit pour l'heure la Fiat 500 électrique et le SUV Levante de Maserati, dans ses versions hybride et thermique. A l'avenir, elle se verra confier, outre le GranTurismo, notamment la fabrication des berlines Ghibli et Quattroporte de Maserati, actuellement produites dans l'usine de Grugliasco.

 

Le groupe a précisé avoir investi ces trois dernières années plus de deux milliards d'euros dans son pôle de production de Turin, qui restera chargé des futures générations des Fiat 500. Stellantis a également confirmé que son usine de Melfi dans le sud de l'Italie produirait quatre nouveaux modèles de véhicules électriques à partir de 2024. Le groupe avait également annoncé en juillet l'implantation de sa troisième usine de batteries en Europe, à Termoli, dans le centre de l'Italie. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle