S'abonner
Constructeurs

Renault s’implante en Inde en s’associant à Mahindra

Publié le 4 mars 2005

Par Alexandre Guillet
2 min de lecture
Renault tourne une nouvelle page de son développement à l'international. En s'associant à Mahindra, il prend pied en Inde pour produire et vendre sa Logan, sous la marque Mahindra Renault. En signant un accord cadre pour la création d'un joint-venture avec le quatrième constructeur automobile...

...indien, Mahindra & Mahindra, Renault prépare son entrée sur l'un des plus importants marchés émergents, où Fiat et Mercedes (en collaboration avec Tata) sont aujourd'hui les seuls constructeurs européens à être présents. La société commune, Mahindra Renault Ltd, sera détenue à 51 % par le groupe Indien et à 49 % par Renault. Elle aura pour mission de gérer la production de la Logan, à partir du premier semestre 2007, dans une des usines de Mahindra & Mahindra capable de sortir 50 000 véhicules par an. La mise en place de la ligne de production dédiée à la voiture mondiale de Renault, devrait coûter de l'ordre de 125 millions d'euros. Les équipementiers indiens seront fortement sollicités puisque le projet prévoit un taux d'intégration locale de 50 %.
La Logan sera commercialisée sous la marque Mahindra Renault dans le réseau de distribution du constructeur indien. Pour ce spécialiste des tracteurs, véhicules utilitaires et tout-terrain, ce partenariat est l'occasion d'ajouter une berline dans son offre. Et pas n'importe quelle berline : "Les études clientèle effectuées en Inde ont montré une excellente perception de Logan. Le marché indien est impatient de voir arriver ce véhicule qui offre le meilleur rapport qualité-prix au monde sur le segment C", espère Anand Mahindra, vice-président et directeur général de Mahindra & Mahindra. Avec l'Inde, Logan sera fabriquée dans six pays dans le monde : en Roumanie depuis 2004, en Russie, au Maroc et en Colombie en 2005, et en Iran à partir de 2006.

Détrôner la Maruti 800 ?

Avec un doublement du volume des ventes de véhicules entre 1995 et aujourd'hui, pour atteindre le million, soit près de 1 % du marché mondial, l'Inde est considérée comme un marché émergent. Son développement reste freiné par l'absence de réseaux routiers et la faiblesse du pouvoir d'achat de la population. Pas question donc d'y vendre des modèles occidentaux. Le véhicule national, la Maruti 800, affiche un prix proche des 4 000 dollars et représente l'essentiel des ventes sur ce marché. Elle est produite à Gurgaon, près de Delhi, dans l'usine détenue à 54 % par Suzuki et le reste par le gouvernement indien. Le challenge de la Logan sera d'offrir un véhicule plus grand, nettement plus moderne mais à un prix 25 % plus élevé.


Xavier Champagne

Voir aussi :

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle