S'abonner
Constructeurs

Renault et la F1

Publié le 24 février 2006

Par Marc David
7 min de lecture
S'il n'a pas complètement levé les incertitudes sur l'après 2007, le discours de Carlos Ghosn se veut rassurant quant à la présence de Renault en Formule 1. La présentation du plan ambitieux de Carlos Ghosn le jeudi 9 février 2006 n'a rien apporté de plus...
S'il n'a pas complètement levé les incertitudes sur l'après 2007, le discours de Carlos Ghosn se veut rassurant quant à la présence de Renault en Formule 1.
La présentation du plan ambitieux de Carlos Ghosn le jeudi 9 février 2006 n'a rien apporté de plus...
S'il n'a pas complètement levé les incertitudes sur l'après 2007, le discours de Carlos Ghosn se veut rassurant quant à la présence de Renault en Formule 1. La présentation du plan ambitieux de Carlos Ghosn le jeudi 9 février 2006 n'a rien apporté de plus...
...concernant la présence de la marque en Formule 1. En fait, tout ou presque avait été dit par le grand patron de Renault le 31 janvier lors de la présentation de la nouvelle R26 à Monaco (voir JA n° 947 du 10/02/06). Rappel des propos. "Tant que nous continuerons à offrir un bon spectacle, à avoir de bons résultats et à rester au meilleur niveau de la Formule 1, il n'y a pas de questions à se poser sur notre avenir en Formule 1. Il y a évidemment des incertitudes sur les conditions dans lesquelles la Formule 1 va évoluer à partir de 2008. Il ne s'agit pas d'une préoccupation pour Renault uniquement, mais pour tous les constructeurs essayant de définir quel sera l'environnement de la Formule 1. Il poursuit : Mais si j'élimine cette incertitude, que je considère que nous allons résoudre ces questions, et que la Formule 1 continue à avoir un bon retour sur investissement pour les participants et en particulier pour le vainqueur, alors nous devons y être". Il est un fait certain que, depuis le retour en 2002, les résultats sont allés crescendo : 4e en 2002, à nouveau 4e en 2003 (mais avec ZOOM Sondage révélateur Un sondage récent révèle qu'en interne, 60 % des salariés de Renault sont passionnés, alors que 80 % s'intéressent à la F1. Parallèlement, une enquête consommateur lancée en novembre 2005 se veut pour le moins révélatrice. En effet, 66 % des personnes interrogées citent spontanément Fernando Alonso comme Champion du monde, alors qu'une personne sur deux cite Renault en tant que Champion du monde des constructeurs. Autre point significatif, les deux critères mis en avant au nive[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle