S'abonner
Constructeurs

Pourquoi la PFA a absorbé le CCFA

Publié le 20 juillet 2021

Par Damien Chalon
4 min de lecture
A compter du mois de juillet 2021, l’ensemble des missions jusqu’alors assumées par le CCFA sont transférées à la PFA. Motif invoqué : une meilleure représentativité de la filière. De lourdes pertes financières sont également à l’origine de ce rapprochement.
Luc Chatel, le président de la PFA, a œuvré pour que la filière automobile parle d'une seule voix.
Luc Chatel, le président de la PFA, a œuvré pour que la filière automobile parle d'une seule voix.
  Instance historique du secteur automobile ayant vu le jour le 16 décembre 1909, le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles, plus communément appelé CCFA, vient d’être absorbé par la Plateforme automobile, la PFA, dont il n’est plus qu’une composante à compter de ce mois de juillet 2021. Ironie de l'histoire, le CCFA fut à l'origine de la création de la PFA en juillet 2010.   La défense des intérêts des constructeurs français que sont Renault, Renault Trucks et Stellantis, est désormais assurée par le collège Constructeurs de la PFA – Toyota est également partie prenante –, tandis que l’autre collège Equipementiers et Fournisseurs représente les intérêts de Faurecia, Michelin, Plastic Omnium, Valeo, mais aussi de la Fiev (syndicat des &ea[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle