S'abonner
Constructeurs

Portrait de Nathalie Gigandet, directeur de gamme produit gamme basse Renault

Publié le 9 mars 2007

Par Frédéric Richard
5 min de lecture
"Renault offre beaucoup de possibilités" Nathalie Gigandet est entrée chez Renault en 1988. Presque un sacerdoce, puisqu'elle n'en est, depuis, jamais sortie. Pourtant, rien ne prédestinait la jeune étudiante de Sup de Co Paris à s'installer au Technocentre,...
...avec des responsabilités importantes au sein du développement produit du constructeur français. Un parcours, une personnalité atypique. Tout commence donc par des études de commerce, émaillées d'un séjour au Japon, où débute une histoire d'amour pour un pays, une culture. Nathalie Gigandet apprend la langue, qu'elle maîtrise aujourd'hui parfaitement. Revenue en France pour démarrer sa carrière, en 1990, la jeune femme fait part, lors de son entrée chez Renault, de son désir de repartir au pays du soleil levant. C'est donc en toute logique que la hiérarchie de l'époque la propulse... Aux Etats-Unis ! Allez comprendre...Elle s'installe pendant neuf mois sur place, durant lesquels elle effectue de la veille produit, autrement dit, elle étudie le marché local, évalue les méthodes des concurrents... Et cette expérience va représenter le creuset de la culture automobile de Nathalie. Nous sommes alors à l'époque de la montée en puissance des constructeurs japonais aux Etats Unis. Elle voit arriver Infiniti, la marque de luxe de Nissan, ainsi que Lexus. C'est également l'époque où la Honda Accord devient un best-seller, devant le sacro-saint Ford. Elle est finalement envoyée au Japon en 1994, comme expatriée du groupe R[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle