S'abonner
Constructeurs

Maria Stenström : “L’important, c’est d’être un manager”

Publié le 3 septembre 2004

Par Alexandre Guillet
7 min de lecture
Regard clair, poignée de main franche et de la volonté à revendre, Maria Stenström a réussi à s'imposer au sein de la marque suédoise et à tracer une carrière qui l'a fait cheminer dans divers pays d'Europe. Aujourd'hui à la tête de Volvo en France, elle est la seule femme dirigeant une marque...
Regard clair, poignée de main franche et de la volonté à revendre, Maria Stenström a réussi à s'imposer au sein de la marque suédoise et à tracer une carrière qui l'a fait cheminer dans divers pays d'Europe. Aujourd'hui à la tête de Volvo en France, elle est la seule femme dirigeant une marque...
Regard clair, poignée de main franche et de la volonté à revendre, Maria Stenström a réussi à s'imposer au sein de la marque suédoise et à tracer une carrière qui l'a fait cheminer dans divers pays d'Europe. Aujourd'hui à la tête de Volvo en France, elle est la seule femme dirigeant une marque...
...automobile dans l'Hexagone. L'année dernière, Linda Jackson, seule femme dirigeant une marque automobile dans l'Hexagone, quittait ses fonctions de présidente de MG Rover France et retournait en Grande-Bretagne prendre la direction financière de la marque pour l'Europe. Le cercle restreint des dirigeants de constructeurs automobiles, de filiales de constructeurs automobiles ou d'importateurs de marques étrangères en France se retrouvait, une fois de plus, dépourvu de toute représentation féminine. Pas pour longtemps ! Seulement quelques semaines plus tard, la Suédoise Maria Stenström reprenait le flambeau et était nommée à la tête de la filiale française de Volvo Car. Il ne s'agissait pas pour autant d'un parachutage orchestré par les cols blancs du siège de la marque scandinave, mais au contraire d'une véritable suite logique à une carrière entamée chez Volvo il y a plus de dix-huit ans et orientée très tôt à l'international. Maria Stenström n'est en effet pas du genre casanier et, à l'image des Vikings qui sillonnaient les sept mers, elle a très vite fait le choix de voir du pays. Dans sa vie personnelle - "j'ai fait la moitié du monde en bateau avec mes parents, puis avec mon mari" -, mais aussi dans sa vie professionnelle. Dès son entrée chez Volvo en tant que simple stagiaire, elle commence par faire le tour des départements au siège, puis s'envole pour l'Italie où elle passe trois mois. Ce stage de 15 mois au total débouchera sur une embauche. Pas vraiment par passion de l'automobile, mais Curriculum vitae Nom : Stenst[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle