S'abonner
Constructeurs

L'Etat de New York en route vers l'interdiction des véhicules thermiques neufs

Publié le 30 septembre 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Sous l'impulsion de la gouverneure Kathy Hochul, l'Etat de New York va engager les démarches officielles qui conduiront à l'adoption d'une loi visant à interdire le commerce de véhicules thermiques neufs en 2035. Cette mesure fixera des étapes intermédiaires.  
L'Etat de New York souhaite, d'ici 2035, réduire à néant la vente de VN thermiques.

Les moteurs thermiques sont dans le viseur de l'Etat de New York. La gouverneure, Kathy Hochul, a annoncé le 29 septembre 2022 avoir officiellement engagé le processus qui conduira à l'interdiction de la vente de véhicules à moteur à carburant fossile à l'horizon 2035.

 

La gouverneure avait déjà fixé cet objectif l'an dernier mais devait attendre, pour des raisons juridiques, que la Californie adopte sa propre loi, ce qui a été fait en août 2022, a-t-elle justifié le délai, lors d'une conférence de presse.

 

L'État de New York peut désormais passer à l'étape suivante. Kathy Hochul a demandé à ses services de préparer les textes adéquats, avec notamment des objectifs intermédiaires. Elle souhaite qu'en 2026, 35 % des VN intègrent une technologie d'électrification, et qu'en 2030 cette part monte à 68 %, avant d'atteindre 100 % des immatriculations en 2035.

 

"Montrer qu'on est sur la bonne voie"

 

Il faut comprendre qu'à cette échéance, toutes les citadines, berlines, SUV et pick-up transportant des passagers devront être à "zéro émission". Sans les interdire directement, le texte bannirait de fait les véhicules à essence et diesel.

 

Selon le plan de l'Etat de New York, la réglementation doit, en parallèle, progressivement durcir les normes d'émissions pour les véhicules à moteur thermique. "On a des étapes intermédiaires à atteindre, afin de montrer qu'on est sur la bonne voie", a souligné Kathy Hochul.

 

Une démarche indubitablement approuvée par la présidence des Etats-Unis. Rappelons en effet que Joe Biden a signé, à l'été 2021, un décret fixant comme objectif qu'en 2030 la moitié des voitures vendues aux États-Unis soient sans émissions. Une position qu'il a réaffirmé lors du récent salon automobile de Détroit.

 

Les ventes de véhicules uniquement électriques dans le pays, pendant longtemps à la traîne de l'Europe sur ce segment, ont bondi ces derniers mois et représentaient au deuxième trimestre 5,6 % des ventes de véhicules selon le cabinet Cox Automotive. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle