S'abonner
Constructeurs

Les ventes de FCA décrochent en Europe en 2019

Publié le 16 janvier 2020

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Le groupe italo-américain a vendu 946 600 véhicules sur le Vieux Continent l’an dernier, un volume en repli significatif de 7,3 %. La situation est surtout préoccupante pour Alfa Romeo, en chute de 35 %.

 

FCA publie des niveaux ventes peu reluisants au niveau européen pour l’année 2019. Le groupe italo-américain a écoulé 946 600 véhicules, un total inférieur de 7,3 % à celui de 2018. Des résultats qui prouvent le peu d’emprise qu’a FCA en Europe, avec une part de marché de seulement 6 % (6,5 % en 2018), à l’inverse de son futur partenaire PSA, qui dépend à 86,8 % de cette zone géographique et dont la part de marché s’élève à 16,8 %. Le mois de décembre ponctué par une progression des ventes de 13,8 %, à 69 400 unités, n’a donc pas permis à FCA d’inverser la tendance négative observée sur l’année.

 

Toutes les marques du groupe ont terminé en repli, à commencer par Fiat, le vaisseau amiral, qui a plongé de 7,2 %, à 660 000 ventes cumulées. Vient ensuite Jeep avec 167 000 unités, un volume pratiquement stable (-1 %) par rapport à 2018. La marque en vogue du groupe a tiré son épingle du jeu au Royaume-Uni (+1,3 %) et en Espagne (+8,7 %), beaucoup moins en France (-12,5 %). La situation est en revanche très préoccupante pour Alfa Romeo qui a sombré mois après mois. Au final, seulement 53 900 ventes sont à mettre à son crédit, un total en chute de 35,1 %. Le groupe a enfin pu compter sur Lancia, marque cantonnée au marché italien, qui a réalisé 58 900 ventes de l’Ypsilon.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle