S'abonner
Constructeurs

Les belles françaises aux dessous nippons

Publié le 20 juillet 2007

Par David Paques
8 min de lecture
Citroën et Peugeot se positionnent aujourd'hui sur le marché des SUV. Accusant un retard certain sur le secteur, PSA s'est vu contraint de reprendre de nombreux éléments du donateur de la plate-forme, le Mitsubishi Outlander afin de ne pas exploser un peu plus le calendrier. Depuis l'annonce...

  Citroën et Peugeot se positionnent aujourd'hui sur le marché des SUV. Accusant un retard certain sur le secteur, PSA s'est vu contraint de reprendre de nombreux éléments du donateur de la plate-forme, le Mitsubishi Outlander afin de ne pas exploser un peu plus le calendrier.   Depuis l'annonce...
Citroën et Peugeot se positionnent aujourd'hui sur le marché des SUV. Accusant un retard certain sur le secteur, PSA s'est vu contraint de reprendre de nombreux éléments du donateur de la plate-forme, le Mitsubishi Outlander afin de ne pas exploser un peu plus le calendrier. Depuis l'annonce...
...du groupe Français PSA aux premières esquisses, les SUV de Peugeot et Citroën suscitent un vif intérêt. Parce qu'ils arrivent sur un marché déjà bien construit, trusté par un ou deux poids lourds difficiles à déloger, parce qu'ils induisent un grand questionnement sur le pourquoi de leur arrivée tardive, parce qu'ils semblent identiques en tout point, parce qu'on se demande comment les deux marques cousines tenteront de les différencier au plan commercial… Bref, inutile de dire que nous les attendions de pied ferme, les voici à l'essai. Un véhicule aux trois visagesMalgré la filiation évidente à l'Outlander de Mitsubishi, C-Crosser et 4007 tentent à tout prix de faire valoir leur différence de style. "Une vraie Peugeot", martèle-t-on par exemple au service communication de la marque au Lion. Pourtant, il apparaît bien difficile d'adhérer à l'affirmation discutable du constructeur français. Même si les sigles de PSA trônent à la proue des véhicules, il apparaît bien difficile de s'enthousiasmer sur le caractère personnel de chaque modèle. Projecteurs emprunts de félinité, bouche béante en guise de calandre pour la Peugeot, qui s'affuble ainsi des habits de baroudeur. Bouclier travaillé, chevrons démesurés et prolongés le long du capot pour Citroën, qui à l'inverse, semble s'inscrire dans le registre des berlines ludiques. La démarcation esthétique avec l'Outlander se joue avant toute chose sur ce point. Sur les deux modèles ainsi commercialisés, les faces avant différent donc légèrement. C-Crosser et 4007 affichant, en outre, un capot différent du SUV nippon. Mais cela ne pouvait s'arrêter à ce seul détail. Sur les flancs, là encore, les deux sœurs se démarquent de la cousine japonaise, en accueillant des dessins de jantes spécifiques, mais surtout des enjoliveurs de vitres et des bas de caisse chromés. A l'arrière, c'est visiblement Peugeot qui semble avoir effectué le plus gros travail[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle