S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Eric Wepierre, Président de Chevrolet France.

Publié le 20 octobre 2006

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
"Nous allons doubler notre potentiel" Avec l'arrivée du Captiva mais surtout du Diesel dans sa gamme, Chevrolet vise plus haut en France. Rencontre avec son nouveau Président. Journal de l'Automobile....
"Nous allons doubler notre potentiel"
Avec l'arrivée du Captiva mais surtout du Diesel dans sa gamme, Chevrolet vise plus haut en France. Rencontre avec son nouveau Président.
Journal de l'Automobile....
"Nous allons doubler notre potentiel" Avec l'arrivée du Captiva mais surtout du Diesel dans sa gamme, Chevrolet vise plus haut en France. Rencontre avec son nouveau Président. Journal de l'Automobile....
...Etes-vous satisfait des performances de Chevrolet sur les 9 premiers mois de l'année ? Eric Wepierre. Nous avons constaté une baisse de notre volume, avec 5 300 véhicules à fin septembre. Cela s'explique notamment au regard de notre très belle progression en 2005. D'ailleurs, depuis 2002, nous avons progressé de plus de 110 %. De plus, il ne faut pas oublier que le marché reste franchement morose. Le changement de législation au niveau du GPL nous a également largement pénalisé au cours du premier semestre. JA. Justement que représente le GPL dans vos ventes ? EW. Il représentait 25 % de notre volume en 2005. C'est-à-dire 50 % du marché GPL qui lui-même représente plus de 50 % du marché des énergies alternatives. Pour nous, c'est un élément important. Le GPL est une solution d'aujourd'hui mais, pour l'heure, nous sommes l'un des seuls a le promouvoir. Si d'autres acteurs, comme un constructeur français, entraient sur ce marché, ce serait [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle