S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Carlos Gomes, directeur général de Fiat France : "Je crois beaucoup aux marques, la seule vraie valeur "

Publié le 22 juin 2007

Par Tanguy Merrien
11 min de lecture
Comme ses collaborateurs patrons des marques, le directeur général de Fiat France conduit la filiale phare du groupe comme un chef de guerre. A la fois stratège et animateur de groupe, Carlos Gomes a construit son discours autour d'une ambition clairement définie. Une équipe jeune et expérimentée...
...l'accompagne dans sa croisade de réhabilitation des trois grandes marques Fiat, Lancia et Alfa Romeo.  Journal de l'Automobile. Le groupe Fiat est sorti brusquement de l'ombre, est-ce que l'image de la marque automobile Fiat change en France ?Carlos Gomes. L'image de la marque s'avère l'un des points les plus sensibles de notre stratégie de redressement. En Italie, le turn around est acquis, l'image que nous souhaitions donner du renouveau de la marque est effective. En Europe et en France, le processus de changement est aussi en cours, il va cependant moins vite qu'on ne le voudrait. Les Français perçoivent que la marque est en pleine mutation, qu'elle bouge. Ils se rendent compte que nos propositions sont plus nombreuses, plus attractives mais la marque n'a pas encore obtenu le bénéfice d'image attendu. La stratégie de communication alliée aux nouveaux produits devrait nous aider dans notre travail. JA. Comment qualifieriez-vous la perception de la marque ?CG. Pour les Français, Fiat est vue comme une marque sympathique, latine et plutôt "cool". Elle reste également dans la perception des Français une marque accessible, proche des gens et qui fait le plein dans les petites voitures. JA. Est-ce que la marque est perçue comme " jeune" ?CG. Ce n'est pas tout à fait une marque reconnue par les jeunes, même si nous avons beaucoup de jeunes parmi nos clients. Dans nos propositions, nous avons un grand nombre d'arguments qui les intéressent mais Fiat n'est pas une marque "jeune" dans la pleine acception du terme - et d'ailleurs, nous ne voulons pas non plus être catalogués comme une marque dédiée puisque, parmi les acheteurs de voitures, nous comptons plus de personnes de 40 ans que de 20 ans. Cependant, nous travaillons sur ce point ; des produits comme la Panda, la Grande Punto et bien sûr la 500 vont dans ce sens. Et pour accompagner cette démarche, nous venons de monter une équipe de "free style" qui véhicule les valeurs des sports de glisse très proches de leurs aspirations. Dans notre façon de faire, dans nos produits et notre démarche, nous sommes clairement une marque qui réfléchit "jeune", qui fait des choses fraîches. Ce que l'on recherche, maintenant, c'est que les jeunes s'en rendent compte. Et il faut aller vite, parce qu'ils vont vite. JA. Pour rester sur cette thématique, vous avez privilégié une équipe de direction très jeune, est-ce pour coller à l'image de renouveau ?CG. C'est une équipe jeune mais expérimentée. Mais la jeunesse pour la jeunesse n'est pas un atout suffisant. La plupart [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle