S'abonner
Constructeurs

Volvo repositionne son label occasion

Publié le 24 janvier 2023

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
A compter du 1er février 2023, Volvo France applique une nouvelle stratégie pour son label VO. Désormais, les produits allant jusqu'à dix ans d'âge ou 150 000 km peuvent être considérés par Volvo Selekt Occasions.
Volvo selekt occasion
95 % du réseau Volvo en France adhère au label Volvo Selekt.

Un vent de changement souffle chez Volvo. La filiale française de la marque suédoise a décidé d'apporter des modifications d'importance à son label VO. En effet, comme l'a expliqué le directeur commercial Christophe Duchatelle au Journal de l'Automobile, Volvo Selekt Occasions étend sa couverture contractuelle aux voitures d'occasion allant jusqu'à dix ans ou 150 000 km.

 

"Notre label Volvo Selekt Occasions n'avait évolué depuis longtemps, explique Christophe Duchatelle. C'était un peu un luxe de se limiter à couvrir uniquement les VO de moins de cinq ans. Le monde a changé et nous avons pris le parti de nous adapter". Les nouvelles dispositions s'appliqueront à compter du 1er février 2023 et le déploiement dans l'ensemble des concessions signataires de la charte se déroulera en trois mois environ. Le temps de mettre en place la PLV et de réaliser les formations au discours commercial.

 

Concrètement, la garantie apportée par Volvo Selekt Occasions sera étendue à 24 mois pour les véhicules de la marque âgés de moins de deux ans. Elle ira jusqu'à 12 mois pour les VO ayant entre deux et dix ans d'ancienneté. Pour ce faire, Volvo a longuement préparé le dossier avec CarGarantie, son partenaire. Autre changement, la clause "Satisfait ou remboursé" passe à 30 jours après l'achat. "Il ne s'agit pas d'une réponse conjoncturelle, nous avons souhaité donner des réponses durables", commente encore le directeur commercial.

 

Muscler l'approvisionnement

 

En 2022, 34 532 Volvo ont changé de main en France, tous canaux confondus, selon AAA Data. Un rythme qui a baissé de 12,5 % en comparaison à 2021. Les concessionnaires de la marque ont totalisé 9 800 ventes environ, dont 6 008 unités sous le label Selekt Occasions.

 

Un réseau de distributeurs officiels qui ont représenté, selon les chiffres du constructeur, 55 % des transactions nationales de Volvo d'occasion de moins de cinq ans. Leur pénétration était par ailleurs de de 30 % sur le segment des VO de 5-7 ans. Sur des typologies de produits au-delà des frontières du label, les concessionnaires ont pesé environ 6 % du volume.

 

Le XC60 a été majoritaire dans les ventes de voitures d'occasion. Le XC40 commence cependant à lui contester la première place. Et si les hybrides commencent à peser sérieusement dans les immatriculations de VO sous label (30 % environ), les modèles thermiques et particulièrement les diesel restent les plus courtisés. Un mix qui aboutit à un prix moyen de 25 000 euros.

 

A lire aussi : Real Garant se déploie sur le marché français de la garantie VN et VO

 

Du côté des approvisionnements, le réseau a souffert des retards de livraisons de VN. De fait, le nombre de reprises a nettement baissé. Christophe Duchatelle estime tout de même à 60 % leur contribution dans les flux entrants l'an passé. Autrement, les retours de LLD et les achats secs ont représenté respectivement 25 % et 15 %. "Les retours de location courte durée ont totalisé 700 unités et il s'agissait de véhicules datant de 2020 et 2021 qui avaient été prolongés", complète le directeur commercial.

 

Le schéma d'approvisionnement va donc continuer à évoluer cette année. La direction nationale veut aider les concessionnaires à mettre en place des solutions pour adopter des méthodes claires de récupération des véhicules. "Le financement va être clé pour garder le contact avec les clients, soutient Christophe Duchatelle. Mais nous voulons aussi plus de proactivité sur les plateformes d'enchères de la part des concessionnaires. Il ne faut plus se contenter de ce qui passe naturellement dans nos mains", lance-t-il, à l'offensive. De plus en plus, la direction tricolore exhortera les distributeurs à identifier un acheteur officiel en plus d'avoir des vendeurs dédiés aux VO.

 

Ambition de 20 000 ventes en 2026

 

Un label renforcé et une structure d'approvisionnement mieux organisée : tels seront les deux piliers de la croissance de Volvo sur le terrain des occasions. Le directeur commercial estime donc que le réseau sera alors en mesure de totaliser 7 500 ventes de VO sous le label Volvo Selekt durant l'année 2023. "Comme nous prévoyons une hausse des ventes VN avec une progression du financement, cela jouera en faveur du VO", rappelle-t-il. A horizon 2026, Christophe Duchatelle fixe donc l'objectif de cumuler 20 000 VO labellisés ou non écoulés par an dans le réseau.

 

D'ici là, d'autres idées pourraient se concrétiser. Dans les bureaux du siège de la filiale, des discussions portent sur des formules locatives à destination des clients professionnels. Mais il est aussi question d'outils facilitant l'import de véhicules depuis la Suède et d'une plateforme de remarketing. Le vent d'innovation n'a pas fini de souffler chez Volvo France.

 

Au cours des semaines à venir, une nouvelle PLV et un parcours de formation seront déployés dans le réseau Volvo Selekt Occasions.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle