S'abonner
Constructeurs

Des voitures catégorie senior?

Publié le 1 octobre 2004

Par Alexandre Guillet
9 min de lecture
Aujourd'hui, en France, il naît plus de seniors que d'enfants. En effet, statistiquement, un adulte franchit la barre symbolique des 50 ans toutes les 37 secondes alors qu'un bébé vient au monde toutes les 41 secondes. Ces données n'ont de valeur que pour souligner de façon marquante la part...
Aujourd'hui, en France, il naît plus de seniors que d'enfants. En effet, statistiquement, un adulte franchit la barre symbolique des 50 ans toutes les 37 secondes alors qu'un bébé vient au monde toutes les 41 secondes. Ces données n'ont de valeur que pour souligner de façon marquante la part...
Aujourd'hui, en France, il naît plus de seniors que d'enfants. En effet, statistiquement, un adulte franchit la barre symbolique des 50 ans toutes les 37 secondes alors qu'un bébé vient au monde toutes les 41 secondes. Ces données n'ont de valeur que pour souligner de façon marquante la part...
...des seniors dans les sociétés modernes et les conséquences que cela implique au niveau du marché automobile. Un simple regard sur le profil des acheteurs de véhicules neufs pourrait suffire à définir l'enjeu représenté par les seniors. En effet, 50 % des voitures particulières neuves vendues en France le sont à des clients appartenant à une tranche d'âge supérieure à 50 ans. Ce phénomène n'est en rien propre à l'Hexagone, mais caractérise surtout les marchés des pays économiquement développés. Ce constat ne concerne pas le seul domaine automobile : les seniors achètent la moitié de nombreux produits de consommation courante. Ce poids devrait même s'alourdir si l'on tient compte des prévisions démographiques réalisées par l'Insee (*). Aujourd'hui, les Français âgés d'au moins 50 ans représentent 19 millions de personnes, soit 30 % de la population totale.Parmi eux,plus de 12 millions sont sexagénaires. A l'horizon 2015, les seuls sexagénaires représenteront 19 millions de personnes. Le vieillissement de la population entraîne des problèmes de sociétés importants comme le paiement des retraites, mais pose aussi une série de questions à tous les acteurs de l'économie. Le marché de l'automobile s'en trouve particulièrement concerné et les constructeurs ne peuvent ignorer les préférences et les spécificités de la moitié de leurs acheteurs potentiels. Décrypter l'avenir Pour bien comprendre les attentes de cette cible d'envergure, les marques ont recours aux habituelles enquêtes et statistiques, mais l'évolution doit être anticipée pour définir les modèles qui sortiront dans quelques années. Pour cela, les firmes automobiles se sont dotées de cellules de recherche chargées de décrypter les futures attentes des consommateurs. Chez Renault, la direction du produit possède depuis une dizaine d'années une division de la prospective socio-économique dirigée par Olivier Cureau dont la mission consiste à cerner la société des 10-15 prochaines années et de toutes ses catégories socioprofessionnelles. Ce service, composé d'une diz[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle