S'abonner
Constructeurs

DaimlerChrysler lâche Mitsubishi

Publié le 30 avril 2004

Par Tanguy Merrien
3 min de lecture
A la surprise générale, DaimlerChrysler a annoncé renoncer à renflouer financièrement son partenaire japonais en difficulté, Mitsubishi Motors, dont il détient 37 % du capital. Cette décision a entraîné la démission de Rolf Eckrodt, CEO de MMC, et pourrait ouvrir la voie à un désengagement...
A la surprise générale, DaimlerChrysler a annoncé renoncer à renflouer financièrement son partenaire japonais en difficulté, Mitsubishi Motors, dont il détient 37 % du capital. Cette décision a entraîné la démission de Rolf Eckrodt, CEO de MMC, et pourrait ouvrir la voie à un désengagement...
A la surprise générale, DaimlerChrysler a annoncé renoncer à renflouer financièrement son partenaire japonais en difficulté, Mitsubishi Motors, dont il détient 37 % du capital. Cette décision a entraîné la démission de Rolf Eckrodt, CEO de MMC, et pourrait ouvrir la voie à un désengagement...
...complet de DaimlerChrysler. De son côté, le constructeur japonais devrait rapidement présenter un plan de redressement. Coup de semonce dans le milieu automobile mondial et dans l'univers des grandes alliances entre grands constructeurs depuis la décision prise par DaimlerChrysler, contre toute attente, de retirer son soutien financier à son partenaire Mitsubishi Motors Corporation (MMC), dont il détient 37 % du capital. Le constructeur japonais, lourdement endetté est confronté à un fort recul de ses ventes et prévoit une perte annuelle de près de 600 millions d'euros sur l'exercice fiscal en cours. DaimlerChrysler travaillait ainsi depuis plusieurs semaines sur un plan de sauvetage de son partenaire nippon, mais a préféré reculer devant l'importante augmentation de capital que[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle