S'abonner
Constructeurs

Citroën dévoile sa vision du véhicule autonome urbain

Publié le 29 septembre 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Avec le Citroën Autonomous Mobility Vision, la marque propose un concept s’articulant autour d’un châssis électrique et autonome sur lequel viennent se greffer des pods. JCDecaux et Accor sont parties prenantes du projet au sein d’un ensemble baptisé The Urban Collëctif.
Le Citroën Autonomous Mobility Vision évoluant avec le pod Pullman Power Fitness.
Le Citroën Autonomous Mobility Vision évoluant avec le pod Pullman Power Fitness.

Avec un an de retard sur le planning initial, nous savons enfin ce qui se cache derrière The Urban Collëctif, le partenariat noué entre Citroën, JCDecaux et Accor. La motivation des trois entreprises françaises était de "partager leur vision de la mobilité urbaine autonome pour tous, en mode open-source". Le voile a été levé, mercredi 29 septembre 2021, sur le contenu du projet.

 

The Urban Collëctif a travaillé de concert au développement du Citroën Autonomous Mobility Vision, un concept de véhicule électrique autonome se composant d'une plateforme de mobilité, The Citroën Skate, sur laquelle viennent s’arrimer des pods dédiés à différents services et usages. Un concept à l’image du EZ-Pro présenté par Renault en 2018 à l’occasion du salon IAA de Hanovre.

 

Un châssis autonome et électrique

 

La base du système est donc le Citroën Skate, sorte de châssis autonome bardé de capteurs et 100 % électrique pouvant atteindre une vitesse de 25 km/h. Rechargeable par induction et doté de suspensions à butées hydraulique, il affiche des dimensions contenues, à savoir 2,60 m de long, 1,60 m de large et 51 cm de haut. L’idée que ce châssis vienne se positionner en dessous des pods à la demande, l’arrimage s’effectuant selon les concepteurs en moins de 10 secondes.

 

"Equipé de toute la technologie nécessaire au déplacement de cellules de transport ou de logistique qui sont ainsi débarrassées des équipements redondants et coûteux, il permet de rentabiliser la technologie de conduite autonome, contrairement à un véhicule particulier, statistiquement stationné 95 % du temps, et qui embarquerait cette brique technologique sans jamais être utilisée à son plein potentiel", annonce Citroën par voie de communiqué.

 

Pour faciliter sa circulation en ville, son terrain de jeu, le Citroën Skate est doté de roues étonnantes signées Goodyear, baptisées Eagle 360. Il s’agit de sphères omnidirectionnelles, un peu comme des billes de souris d’ordinateur, intégrant en prime des petits moteurs électriques.

 

Technologie en open-source

 

L’autre partie du Citroën Autonomous Mobility Vision sont les fameux pods. C’est ici qu’entrent en scène JCDecaux et Accord. Les deux entreprises ont développé avec Citroën trois modules illustrant une partie du potentiel du concept. Le géant de l’affichage urbain a présenté le JCDecaux City Provider, une cabine pouvant accueillir jusqu’à 5 personnes. Elle se destine essentiellement à du transport urbain. Accor a de son côté imaginé deux pods, Sofitel En Voyage et Pullman Power Fitness. Le premier se veut une navette de luxe pour les clients de l’enseigne, le second, plus insolite, est une cabine abritant un rameur et un vélo.

 

Les designers de Citroën ont imaginé, au-delà des ces trois exemples, une soixantaine d’autres applications. La volonté est que ce concept suscite autant de propositions que possible, c’est pourquoi le choix de l’open-source a été fait. L’objectif est de permettre à des tiers de développer un pod compatible en tenant compte des spécifications techniques de The Citroën Skate.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle