S'abonner
Constructeurs

BMW débute les essais du X5 hydrogène

Publié le 17 juin 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Plusieurs prototypes du BMW i Hydrogen Next, dont la base est un X5, sont actuellement testés sur les routes européennes. Une nouvelle étape en vue d’une commercialisation d’ici fin 2022.
Plusieurs exemplaires du prototype i Hydrogen Next sont actuellement testés sur les routes européennes.

BMW s’intéresse à nouveau à la technologie hydrogène avec la mise à la route en Europe de prototypes du i Hydrogen Next, qui a pour base le SUV X5. L’objectif est d’accumuler un maximum de données grâce à ces tests en conditions réelles en vue de la production d’une petite série d’ici fin 2022. Les ingénieurs seront tout particulièrement attentifs à l'efficacité du châssis spécifique et aux systèmes électroniques du véhicule.

 

La marque à l’hélice n’en est pas à sa première initiative dans ce domaine. On se souvient par exemple de l’Hydrogen 7, un modèle qui avait vu le jour en 2006 et qui avait pour base la Série 7 dans sa version 760 Li. Le projet avait été abandonné en 2009, sans lendemain. L’autonomie en hydrogène était alors de 200 km environ, sachant que l’auto pouvait également rouler à l’essence.

 

De sérieux progrès ont été réalisés depuis et le BMW i Hydrogen Next en est la preuve. Le SUV combine la technologie de la pile à combustible à hydrogène avec la technologie 100 % électrique BMW eDrive. Ce qui nous donne un véhicule ne rejetant pas le moindre gramme de CO2. Les performances sont toutefois au programme avec un système délivrant une puissance de 374 ch.

 

A lire aussi : Renault et Plug Power donnent naissance à Hyvia, futur champion de l'hydrogène

 

En ce qui concerne l’autonomie, BMW se contente pour l’heure d’évoquer une endurance de plusieurs centaines de kilomètres entre deux pleins grâce aux deux réservoirs de 700 bars pouvant contenir 6 kg d’hydrogène. Une batterie tampon est également à l’œuvre pour stocker de l’énergie en phases de freinage et de décélération pour la restituer à l’accélération.

 

"La technologie des piles à combustible à hydrogène peut être une option attrayante pour les groupes motopropulseurs durables, en particulier dans les catégories de véhicules de plus grande taille, déclare Frank Weber, membre du conseil d'administration de BMW. C'est pourquoi les essais sur route de véhicules proches de la norme équipés d'une chaîne cinématique à pile à hydrogène constituent une étape importante dans nos efforts de recherche et de développement". Le constructeur est en effet convaincu que cette technologie aura toute sa place à l’avenir aux côtés des modèles thermiques, hybrides rechargeables et électriques purs.

 

Rappelons que BMW collabore sur le sujet de l’hydrogène avec Toyota, qui propose depuis plusieurs années à la vente, la Mirai dont la deuxième génération a récemment vu le jour.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle