Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La production automobile mondiale est retombée à son niveau de 2010

La production automobile mondiale a reculé de 16 % en 2020, à 78 millions d'unités.

La production automobile mondiale est retombée à son niveau de 2010

Avec 78 millions d'unités, la production mondiale automobile est retombée à son niveau de 2010, soit un recul de 16 %. La baisse de production la plus importante a été constatée en Amérique du Sud.

 

Les derniers chiffres de la production automobile mondiale, compilés par l'Organisation internationale des constructeurs (OICA), viennent de tomber et ils ne sont pas bons. En 2020, les usines ont produit 16 % de véhicules en moins, retrouvant leur niveau de 2010. Cela représente 78 millions de véhicules.

 

Avec la pandémie, le secteur a connu "la pire crise de son histoire, a souligné le président de l'OICA, Fu Bingfeng. 2020 a balayé la croissance de ces dix dernières années."

 

Avec une baisse de 30 %, l'Amérique du Sud a fortement pâti de cette crise, suivie de l'Europe (-21 %) et de l'Amérique du Nord (-20 %).  L'Asie, qui représente plus de la moitié de la production mondiale, a mieux résisté avec une chute de 10 %. La Chine, en particulier, s'est "très vite remise après avoir été durement frappée début 2020", note l'OICA. La baisse des usines chinoises s'est en effet limitée à 2 % sur l'année.

 

La crise sanitaire de 2020 a succédé à une année 2019 en léger ralentissement déjà, avec 92,2 millions de voitures, camions et bus produits (-5 % sur un an). Avec les problèmes d'approvisionnement en pièces que rencontre l'industrie, notamment en semi-conducteurs, le premier semestre 2021 pourrait également être au ralenti.

 

En parallèle, concernant les ventes, l'OICA a enregistré une contraction de 12 % au niveau mondial. Un résultat meilleur que prévu, car les constructeurs tablaient sur une baisse de 20 %. Pour autant, le marché reste très hétérogène avec de grandes disparités régionales. Les principaux marchés mondiaux, à part la Chine (-2 %), enregistrent en effet une baisse de 20 à 30 % selon les pays.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Vincent Cobée, Citroën :

Avec la C5X, Citroën signe son retour sur le segment des grandes berlines, quatre ans après l'avoir quitté. Produite en Chine, comme la DS9, la C5X sera commercialisée en Europe à l'automne 2021.

François Larher, Audi :

En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

Le réseau Opel n’accepte plus les objectifs inatteignables !

Pour la première fois, le réseau Opel a affiché, en 2020, une rentabilité négative qui s'est encore fortement détériorée depuis le début de l'année. Michel Maggi, président du GNCO, va réunir

La Cour suprême autrichienne juge illégaux les contrats de distribution Peugeot

En Autriche, Peugeot vient de perdre en dernière instance face à un concessionnaire qui accusait le constructeur d'abus de position dominante. La Cour suprême de Vienne donne trois mois à Peugeot pour

Seres, l'autre marque chinoise qui veut se déployer en France

Seres, la marque chinoise appartenant à Dongfeng, poursuit son développement en France. Deux modèles électriques seront proposés en 2021 pour un objectif de 80 distributeurs sur le territoire.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page