Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Volkswagen lance un processus de vente numérique en concession

VWFS a développé un dispositif de vente entièrement numérique en concession.

Volkswagen lance un processus de vente numérique en concession

Le groupe Volkswagen, par l’intermédiaire de sa captive VWFS, a développé un dispositif de vente 100 % dématérialisé en concession. Une première qui reste pour le moment réservée au marché allemand.

 

Si les constructeurs travaillent d’arrache-pied au développement des ventes de voitures en ligne, l’essentiel du business passe encore par les réseaux de distribution physiques. Les concessions ont encore de beaux jours devant elles, à condition toutefois de se mettre à la page en termes de nouvelles technologies.

 

Prenons l’exemple du processus de vente qui repose encore et toujours sur quantité de documents papiers à signer, une "anomalie" à l’heure de la dématérialisation et de la digitalisation. Le groupe Volkswagen, par l’intermédiaire de sa captive Volkswagen Financial Services (VWFS), a développé en l’occurrence un processus de vente entièrement numérique. Une initiative pour le moment réservée au marché allemand.

 

Une seule signature numérique

 

"De nombreux clients souhaitent une conclusion plus rapide, plus simple et plus sûre du contrat de location ou de financement chez le concessionnaire automobile", constate Stefan Imme, le directeur de la transformation digitale chez VWFS. Pour le coup, la solution de la captive ne nécessite qu’une seule signature numérique par vente quand une procédure papier en nécessite 14.

 

La base de la procédure est la création par les clients d’un compte sur la plateforme indépendante d’identité Verimi. Un compte qui pourra leur servir à acheter une voiture chez VW ou tout produit ou service proposé par un autre partenaire de la plateforme. Verimi a récemment été approuvé par l'office fédéral allemand de la sécurité de l'information.

 

Le projet est actuellement en cours de déploiement chez le concessionnaire Autohaus Holzberg de Braunschweig, appartenant au groupe Voets, et sera étendu à moyen terme dans toute l'Allemagne.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

Peugeot condamné en Autriche pour abus de position dominante

Le tribunal des ententes de Vienne a condamné Peugeot pour abus de position dominante et restriction de la liberté de prix, face à un concessionnaire de la marque. Le constructeur devrait faire appel

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page