Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La Fiev crée une plateforme de formation digitale

La plateforme est accessible aux 4 000 entreprises et aux 400 000 salariés de la filière.

La Fiev crée une plateforme de formation digitale

Pour soutenir les PME-ETI dans leur transformation technologique, digitale et écologique, la Fiev et i2f, son institut de formation, déploient une plateforme de cours en ligne accessible à tous les acteurs du secteur.

 

Dans le cadre du "contrat stratégique de la filière automobile", signé entre la Plateforme Automobile (PFA) et l'Etat, le 22 mai 2018, la Fiev innove en matière de formation. Par le biais de l'i2f, son institut de formation, la fédération lance une université digitale pour soutenir en priorité les PME-ETI dans leur transformation technologique, digitale et écologique. Pour mener à bien ce projet, l'i2f s'est associée à Coorpacademy, société spécialisée dans le développement de plateformes digitales de formation innovantes pour les entreprises et leurs salariés.

 

"Nous voulons donner à l’ensemble des acteurs de la filière automobile les moyens de se préparer aux défis technologiques, transformationnels et écologiques du secteur. Notre université digitale se veut ludique, interactive et engageante, pour permettre aux membres de la Fiev et aux 4 000 entreprises de la PFA de se transformer en organisations apprenantes et digitales", détaille Jacques Mauge, président de l'organisation.

 

Plus de 800 cours disponibles

 

L’université digitale est en mesure de proposer aux 400 000 salariés de la filière une offre de formation flexible et évolutive, permettant à chacun de se former sur les sujets de son choix, à son rythme, depuis les bureaux ou les ateliers, via un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Les cours disponibles en ligne permettent aussi bien de renforcer et d’acquérir de nouvelles compétences transversales (appelées aussi "soft skills") que des compétences métiers.

 

L’académie numérique donne accès à un catalogue de près de 800 cours produits par Coorpacademy en collaboration avec des partenaires experts que l’institut i2f viendra enrichir avec des contenus spécifiques à l’industrie automobile. Des acteurs majeurs du secteur tels que Renault et Faurecia ainsi que plusieurs autres adhérents de la Fiev sont d’ores et-déjà parties prenantes dans ce projet.

 

"D’ici cinq années, seules 35 % des compétences actuelles seront toujours d’actualité et les postes où les “soft skills” jouent un rôle important représenteront les deux tiers des emplois d’ici 2030", conclu Arnauld Mitre, PDG et cofondateur de Coorpacademy.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page