Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Paris et Renault officialisent leur union

Thierry Bolloré, directeur général adjoint du groupe Renault, et Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service de VTC électriques et une flotte en autopartage.

 

Annoncé sur notre site Internet dès hier soir, le partenariat entre la Ville de Paris et le groupe Renault a été officialisé ce mercredi 4 juillet 2018. Anne Hidalgo, Maire de la capitale, et Thierry Bolloré, directeur général adjoint du constructeur tricolore, se sont réunis pour en dévoiler les premières lignes. "Ce qui se passe là est historique, s'est félicitée l'édile. Il s'agit de la première alliance entre un groupe qui construit des voitures mais qui a su basculer du côté de la mobilité et une ville au rayonnement international, historiquement engagée sur cette question."

 

Sans obligation d'abonnement

 

Thierry Bolloré a quant à lui relevé que l'un comme l'autre étaient des pionniers : "Paris est une ville pionnière en matière de mobilité partagée tandis que Renault l'est tout autant en matière de mobilité électrique." Dans un contexte de psychodrame entre le groupe Bolloré et la municipalité parisienne, celle-ci a donc acté la mise en place d'une solution alternative à Autolib sans attendre la fermeture du service prévue pour le 31 juillet prochain.

 

Dès septembre, Renault présentera et déploiera une offre de mobilité qui combinera des VTC électriques (via la plateforme Marcel) et une flotte de 2 000 véhicules en autopartage (à horizon fin 2019) qui comprendra tout à la fois des Zoé, des Twizy ainsi que des Kangoo et Master Z.E. Ce service "accessible à tous, avec des tarifs attractifs et sans obligation d'abonnement", s'appuiera sur un système d'algorithmes prédictifs et une plateforme Web/mobile. "Le client prendra possession du véhicule là où il se trouve et le laissera là où il se rend", a promis Thierry Bolloré.

 

Non contractuel et non exclusif

 

Pour faciliter l'accès aux places de stationnement, le Conseil de Paris a par ailleurs voté mardi dernier l'accès exclusif des places Autolib (3 000 emplacements) aux usagers de véhicules propres. Quant aux bornes de recharge, les services de la Ville et Enedis (ex-ERDF, fournisseur d'électricité) travaillent actuellement à trouver des solutions pour en augmenter la puissance, et les rendre ainsi utilisable par tous les modèles électriques du marché.

 

Par ailleurs, Anne Hidalgo a souligné le caractère non contractuel et non exclusif de ce partenariat. "Pour réinventer la mobilté urbaine, il nous faut nous appuyer sur des partenaires qui ont cette expérience. C'est le cas de Renault. Il y a un avenir à construire, mais nous voulons le faire avec un modèle plus souple que celui qui prévalait auparavant et sans que ce soit de façon exclusive." La Maire a ainsi confirmé que d'autres projets verront le jour dans les prochains mois avec notamment l'appui du groupe PSA.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Europe envisage de réduire de 30 % les rejets de CO2 en 2030

Le 10 juillet, les députés des commissions Transports et Industrie ont examiné le texte relatif aux objectifs des émissions de CO2 post 2020. Avec, à la clé, une baisse attendue de 30 % d’ici 2030,

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page