S'abonner
Social

LEA Partners utilise ChatGPT pour recruter dans l'automobile

Publié le 1 septembre 2023

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Le cabinet de conseil a mis au point une méthode inédite pour évaluer les candidats dans le secteur automobile. Le mécanisme Scan 4M recourt à l'intelligence artificielle de ChatGPT au service des recruteurs.
LEA Partners lance une solution RH utilisant ChatGPT.
Avec Scan 4M, LEA Partners met l'intelligence artificielle au service du recrutement dans l'automobile. ©AdobeStock/Oleksii

Les applications de ChatGPT n'ont pas fini d'étonner. LEA Partners vient d'en faire la démonstration avec Scan 4M. Le cabinet français spécialisé dans le secteur automobile a mis au point un nouveau système de recrutement alliant l'intelligence artificielle (IA) et les outils traditionnels. Le tout se mettant au service des recruteurs et donc de l'emploi.

 

Le but ? Fournir une analyse objective d'un candidat ou d'une ressource interne à une entreprise. Sans l'influence de la personnalité, le robot fait des recommandations de postes au sein d'une organisation. Une "lecture froide" sur laquelle les décideurs peuvent s'appuyer.

 

Pour se faire, LEA Partners intègre des outils bien connus des recruteurs. Il y a d'abord les fiches ROM, soit le référentiel des métiers en France, chères aux équipes de Pôle Emploi. "Ensuite, nous faisons passer le test Riasec au candidat pour croiser les intérêts professionnels et la cartographie des métiers", explique Florent Saclier, le président de LEA Partners. ChatGPT intervient à ce moment précis.

 

Identification d'un futur gérant

 

En effet, l'intelligence artificielle analyse le rapport pour en extraire les points forts et ceux d'amélioration du candidat. Les éléments de langage comme l'orientation même des réponses donnent de la matière au robot. "Sur la demi-douzaine de dossiers traités, nous ne tombons jamais à côté. L'IA fait l'essentiel du travail et le consultant affine l'analyse", rapporte Florent Saclier. Cela fonctionne aussi bien pour les demandes de réorientation.

 

Il a fallu six mois environ pour mettre au point Scan 4M. LEA Partner devait nourrir la machine de statistiques et apprendre à dompter la masse d'informations. Désormais cadrée, l'intelligence artificielle réalise sa première mission d'envergure. Elle participe à un diagnostic du personnel au sein d'entreprises par Opco Mobilités.

 

A lire aussi : Opco Mobilités s'associe à Pôle emploi en région Paca

 

Outre l'évaluation du potentiel, Scan 4M se montre capable de mesurer l'adéquation potentielle à un poste et d'estimer les trajectoires futures. De fait, LEA Partners a mis sa solution en action pour une société à la recherche de son futur gérant. La preuve que l'IA pourrait jouer un rôle non négligeable dans le registre des ressources humaines et pourquoi pas créer de l'emploi.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle