S'abonner
Services

Supputations…

Publié le 25 juin 2004

Par Marc David
2 min de lecture
La prochaine édition des "24 Heures" suscite bien des interrogations… Hughes de Chaunac, le patron d'Oreca, n'a pas manqué de le rapporter sur France 3 lors de la retransmission en direct de l'arrivée de cette 72e édition des "24 Heures". Le Dr Wolfgang...
La prochaine édition des "24 Heures" suscite bien des interrogations… Hughes de Chaunac, le patron d'Oreca, n'a pas manqué de le rapporter sur France 3 lors de la retransmission en direct de l'arrivée de cette 72e édition des "24 Heures". Le Dr Wolfgang...

...Ullrich, directeur du département compétition de la marque aux Anneaux, lui aurait annoncé la bonne nouvelle (la mauvaise pour les autres !) : Audi sera bien présente au Mans en 2005 et dans les années qui viennent. Dans l'absolu, le renouvellement d'un engagement officiel porterait sur trois ans, via un nouveau prototype. Une information certes digne d'intérêt… mais non confirmée après-coup par les représentants d'Audi Sport qui se contentent de dire : "Aujourd'hui, rien n'a encore été arrêté, la décision sera prise en octobre ou en novembre prochain." Une chose est certaine, le dispositif mis en place au Mans cette année, bien que basé sur des initiatives privées, avait tout d'une cellule de veille. En effet, comme nous le rapportions dans le n° 881 du 18/06, les quatre Audi R8 engagées via messieurs Dave Maraj (directeur du Champion Racing), Sam Li (directeur du team UK Veloqx) et Kazumichi Goh (directeur du team Goh), tous trois importateurs de la marque (le premier étant le plus gros concessionnaire Porsche au monde), ont bénéficié d'un soutien plus ou moins important de l'usine. Question d'image de marque ! D'un autre côté, avec 42 victoires sur 51 courses disputées, dont 4 victoires au Mans (2000-2001-2002 et 2004), Audi n'aurait-elle pas intérêt à lorgner vers d'autres horizons ? Pas si simple. A moins qu'un autre grand constructeur ne la rejoigne dans la catégorie reine (LM P1) avec l'ambition de lui disputer la victoire. Sous-entendu : en s'en donnant les moyens. Des moyens qui, malheureusement, font cruellement défaut à la courageuse équipe Pescarolo Sport. Même si elle a réussi l'exploit de venir jouer les trouble-fête face à Audi… En catégorie GTS, pour contrer Corvette qui devrait assurer sa présence via la nouvelle C6, on parle également de la venue officielle d'Aston Martin, de Lamborghini et, surtout, de "l'épouvantail" Maserati via la MC12. Une voiture ultra performante au vu de ses premiers essais (qui ne pourra toutefois briguer qu'une victoire de catégorie eu égard au règlement ACO), mais, là encore, le discours des représentants de la marque au trident est clair : "Pour le moment, notre voiture ne sera engagée officiellement qu'en championnat GT-FIA." Avec Alain Prost comme pilote ? Autre question.

M.D.

Voir aussi :

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle