S'abonner
Services

MecaPlanning répond au "no show"

Publié le 21 avril 2020

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Le logiciel édité par 3DSoft va ajouter une fonctionnalité qui facilitera la tâche des réceptionnaires à l'atelier en recontactant directement les clients n'ayant pas honoré leur rendez-vous. Une idée qui fait sens en ces temps.
Lancée en pleine crise de confinement, la fonctionnalité a pour vocation de s'inscrire dans le temps.

 

Dans les grands groupes, ils sont trois ou quatre par semaine. Il s'agit des clients qui ne se présentent finalement pas au rendez-vous fixé. Des "no show" qui représentent toujours un manque à gagner pour le chef d'atelier. Un sujet sur lequel s'est penché 3DSoft et auquel MecaPlanning va apporter une réponse à très court terme, à en croire Alexandre Rodrigues, le directeur général.

 

Dès cette semaine, le logiciel de gestion de planning atelier va ajouter une nouvelle fonction. Celle-ci aura pour but à la fin de chaque journée d'identifier, de lister et de contacter automatiquement tous les clients qui auront fait faux bond. Le message adressé contenant de manière systématique une replanification de l'intervention.

 

En réalité, cette idée était inscrite sur les tablettes de 3DSoft. Elle devait sortir en 2020. Mais la crise du Covid-19 a précipité les choses et poussé les équipes à accélérer son développement. Et pour cause, la fermeture des ateliers provoque en quelque sorte une explosion des "no show", d'un point de vue des systèmes de gestion. "Durant le confinement, nous avons déjà détecté 25 000 à 26 000 rendez-vous non assurés, rapporte Alexandre Rodrigues, nous pensons donc que cette fonctionnalité devient un priorité".

 

A la suite de nombreux échanges avec les acteurs du secteur, la direction de 3DSoft a aussi prévu d'autres ajouts. En prévision de la réouverture sous condition des ateliers, MecaPlanning va notamment faciliter la gestion flexible des horaires, s'il faut avoir à des équipes distinctes sur des plages étendues, mais également prévoir le transfert de collaborateurs sur différents sites, pour mieux prendre en considération la mobilité des compétences et l'attribution de forces supplétives.

 

"Nous avons aussi détecté une forte demande de formation, achève le directeur général. Nos clients veulent apprendre à mieux maîtriser l'outil et ses capacités". Un des signes forts de changement de perception. Le temps du confinement sert à monter en puissance sur certains points, particulièrement dans l'univers digital.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle