S'abonner
Services

100 millions de membres pour les 15 ans de Blablacar

Publié le 19 octobre 2021

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
La solution de covoiturage et de mobilité intermodale Blablacar fête ses 15 ans. Au programme des festivités, 100 millions de membres, une présence dans 22 pays, un développement vers les autocars et des projets d'acquisitions à l'international.
Happy Blonde Women Sitting Inside Car With Her Friends
Happy Blonde Women Sitting Inside Car With Her Friends

Blablacar fête son quinzième anniversaire. L’application qui permettait de mettre en relation des automobilistes avec des passagers est devenue depuis 2006 une solution de mobilité partagée et multimodale qui vient d'accueillir son cent millionième membre. Pour la petite histoire, il s’agit d’une Brésilienne de 38 ans, exemple concret de l’internationalisation de l’entreprise.

 

Présente dans 22 pays dont la Russie, le Mexique, le Brésil et l’Inde, l’entreprise française s’est fortement internationalisée ces dernières années. "Alors que notre stratégie de nous développer en dehors des frontières a été mise en route en 2012, l’international ne représentait que 15 % de notre activité en 2015 contre 80 % aujourd’hui", indique Nicolas Brusson, co-fondateur et directeur général de Blablacar.

 

A lire aussi : Blablacar, vainqueur des GPMA 2021

 

Blablacar a vu sa taille doubler en moins de trois ans. Rien qu’en France, l’application compte 20 millions d’utilisateurs et 60 % de la population entre 18 et 35 ans y sont inscrits. Si l’entreprise ne communique pas sur le nombre de membres actifs, elle tient à rappeler qu’elle avait enregistré 100 millions de trajets en 2019 pour 71 millions de passagers.

 

Blablacar se tourne vers les bus

 

Initialement créé autour du modèle du covoiturage à l’échelle de la France, BlaBlaCar se tourne vers d’autres modes de transport, notamment le bus. "Aujourd'hui, 20 % des trajets réservés sont des trajets en bus. Le potentiel est très important, présente Nicolas Brusson. Chaque année, le transport en bus représente 12 millions de passagers en France et 25 millions en Allemagne. Mais en Ukraine, au Brésil ou en Russie où nous sommes présents, c’est respectivement 80, 240 e 250 millions de passagers annuels. Et dans ces deux derniers pays, les achats des billets se font encore à plus de 90 % offline". Pour rappel, Blablacar avait racheté Ouibus à la SNCF en 2018.

 

Blablacar, qui affiche une valorisation de 2 milliards d’euros mais qui ne communique pas sur son chiffre d’affaires, indique qu’il a réalisé une levée de fonds au printemps dernier de 115 millions d’euros et que sa marge brute est de 80 %. Cette levée de fond est notamment destinée à financer la reprise qu’enregistre Blablacar, mais également à réaliser de potentielles acquisitions externes à l’international. En parallèle, Blablacar envisage une possible entrée en Bourse mais pas à court terme.

 

Ayant doublé de taille depuis 2018, BlaBlaCar compte poursuivre sa forte croissance notamment en Europe de l’Est et en Amérique Latine, où le secteur de la mobilité est en mutation rapide.

 

A lire aussi : Blablacar Daily s'invite dans l'application de mobilité Moovit

 

Blablacar se veut être comme un outil de mobilité non pas urbaine, mais interurbaine. "La distance moyenne pour un trajet est de 280 km, rappelle Nicolas Brusson. Et pour Blablacar Daily qui est notre offre de covoiturage quotidien forte de deux millions des membres, elle est de 20 à 40 km."

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle