S'abonner
Industrie

Qualcomm double Magna pour acquérir Veoneer

Publié le 6 octobre 2021

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Retournement de situation dans le dossier de rachat de Veoneer. Magna semblait avoir finalisé l'opération pour 3,8 milliards de dollars. Qualcomm emporte finalement la mise avec une offre supérieure.
Qualcomm s'empare de Veoneer, équipementier spécialisé dans les aides à la conduite, pour 4,5 milliards de dollars.
Qualcomm s'empare de Veoneer, équipementier spécialisé dans les aides à la conduite, pour 4,5 milliards de dollars.

L’affaire semblait entendue. Magna avait annoncé fin juillet 2021 avoir trouvé un accord pour le rachat de Veoneer, spécialiste des aides à la conduite. Il n’en sera rien. L'équipementier automobile canadien vient d’être doublé dans la dernière ligne droite. Le fabricant américain de semi-conducteurs Qualcomm assure avoir emporté la mise.

 

En partenariat avec la société d'investissement new-yorkaise SSW, Qualcomm met sur la table 4,5 milliards de dollars pour acquérir l'entreprise européenne, soit plus que l'offre de 3,8 milliards proposée en juillet par Magna, détaille un communiqué. Veoneer, qui commercialise des équipements et des logiciels auprès des principaux constructeurs de voitures, versera une indemnité de rupture de contrat à Magna de 110 millions de dollars.

 

A lire aussi : L'équipementier français Faurecia rachète Hella

 

Qualcomm, surtout connu pour la fabrication de puces électroniques pour les téléphones, prévoit de conserver Arriver, la filiale de Veoneer qui développe une plateforme d'assistance à la conduite avec qui le groupe américain a déjà noué un partenariat. "En acquérant les actifs (de Veoneer), Qualcomm accélère sa capacité à fournir une solution d'assistance à la conduite avancée de pointe et intégrée" au sein de l'entreprise, a commenté Cristiano Amon, le directeur général du groupe électronique, dans le communiqué.

Lourdes pertes pour Veoneer

 

Dès son arrivée en juin à la tête du groupe, Cristiano Amon avait mis l'accent sur sa volonté de continuer à diversifier les activités de Qualcomm. Or, entre le développement des voitures électriques et des systèmes de conduite autonome, le secteur automobile est de plus en plus gourmand en semi-conducteurs. Pour le reste des activités de Veoneer, SSW prévoit de travailler avec la direction actuelle "pour assurer la continuité de ses activités existantes" et identifier de potentiels acheteurs, détaille le communiqué.

 

Veoneer est issu d'une scission en 2018 de l'équipementier américano-suédois Autoliv, spécialiste des airbags et des ceintures de sécurité. L'entreprise commercialise notamment des caméras, capteurs et autres radars destinés à l'assistance à la conduite. En 2020, au terme d'un exercice plombé par la crise du coronavirus, Veoneer avait réalisé un chiffre d'affaires de 1,37 milliard de dollars, pour une perte nette de 544 millions.

 

Les conseils d'administration de Qualcomm et Veoneer ont approuvé l'opération, qui devrait se finaliser en 2022. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle