S'abonner
Industrie

Plastic Omnium place des réservoirs à hydrogène chez VDL

Publié le 14 septembre 2020

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
L'équipementier français va livrer, d'ici 2021, des réservoirs à hydrogène au constructeur de poids lourds hollandais VDL. Quatre camions ainsi équipés rouleront dans le cadre d'un projet européen.
Plastic Omnium va livrer des réservoirs à hydrogène au constructeur de PL hollandais VDL.

 

Plastic Omnium a annoncé, vendredi 11 septembre 2020, qu'il allait fournir des systèmes de stockage d'hydrogène au constructeur de poids lourds néerlandais VDL, dans le cadre d'un projet européen pour développer la mobilité propre. Cette annonce intervient trois jours après celle par le gouvernement français d'un plan de 7 milliards d'euros sur dix ans pour développer à grande échelle l'hydrogène, une technologie prometteuse notamment pour verdir le secteur des transports.

 

"Plastic Omnium fournira d'ici 2021, pour des poids lourds VDL, un système complet de sept réservoirs, stockant 40 kg d'hydrogène à 350 bars", a déclaré le groupe dans un communiqué. Le contrat s'inscrit dans le cadre du projet H2HAUL (Hydrogen Fuel Cell Trucks for Heavy Duty Zero Emission Logistics), un consortium subventionné par l'Union Européenne, comprenant 15 partenaires, "qui a pour objectif de développer, certifier et utiliser trois nouveaux types de poids lourds hydrogène, tout en renforçant les infrastructures d'approvisionnement", a indiqué l'équipementier.

 

Constructeur basé à Eindhoven, VDL, qui livrera "4 des 16 camions du projet H2HAUL", collabore notamment avec son compatriote DAF pour équiper des poids lourds de motorisations propres. "Tous les camions du projet H2HAUL parcourront plusieurs millions de kilomètres pour démontrer la rationalité technique et économique de l'hydrogène dans le domaine du transport longue distance, ce qui pourrait conduire à la production de volumes significatifs de camions hydrogène en Europe", souligne Plastic Omnium.

 

L'équipementier spécialiste du stockage de carburant, a engagé 200 millions d'euros d'investissements sur cinq ans pour développer non seulement des réservoirs mais aussi des piles à hydrogène. Il table, à l'horizon 2030, sur un marché mondial de 2 millions de véhicules. (avec AFP)


 

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle