S'abonner
Industrie

Michelin porté par la hausse des prix

Publié le 13 février 2024

Par Romain Baly
2 min de lecture
Malgré un chiffre d'affaires en légère baisse (-0,9 %), le groupe Michelin a enregistré un résultat opérationnel record en 2023. Évalué à 3,6 milliards d'euros, il a été dopé par la hausse des prix des pneus et le succès des gammes supérieures.
Michelin indique qu'une partie de la baisse des ventes a été compensée par la hausse des prix en 2023. ©Michelin-Jérôme Cambier

Le groupe Michelin a dévoilé, lundi 12 février 2023, son bilan financier annuel, affichant des tendances variables selon les indicateurs.

 

Son bénéfice net a ainsi légèrement reculé, affecté notamment par des coûts de restructuration en Allemagne et aux États-Unis. Il s'établit désormais à 1,983 milliard d'euros, contre 2,009 milliards d'euros à fin décembre 2022 (-1,3 %).

 

Autre donnée également en légère baisse, le chiffre d'affaires du groupe s'affiche à -0,9 % à hauteur de 28,3 milliards d'euros. Dans un "contexte économique incertain", les distributeurs ont déstocké en 2023 et donc moins acheté dans tous les secteurs d'activité, explique le manufacturier.

 

Un trésorerie à nouveau dans le vert

 

A l'inverse, son résultat opérationnel a quant à lui atteint un record. Il s'établit ainsi à 3,6 milliards d'euros. Des hausses de prix passées en 2022 et début 2023 pour "couvrir la totalité des facteurs d'inflation (matières premières, transport, énergie, masse salariale)" ont permis de compenser en partie cette baisse des ventes.

 

Les ventes de pneus premium et la croissance des grandes dimensions (18 pouces et plus), pour les SUV notamment, ont aussi amélioré les chiffres de Michelin en 2023. La baisse du coût des matières premières, après un pic en 2022, a également joué positivement sur son bilan.

 

Enfin, les ventes liées aux activités hors pneu, comme les convoyeurs, les guides gastronomiques et les solutions de mobilité connectée ont-elles-aussi progressé.

 

L'an passé, le numéro un mondial du pneu a surtout reconstitué sa trésorerie. Il affiche désormais des flux financiers libres de 2,3 milliards d'euros, après avoir enregistré des flux négatifs en 2022.

 

"Dans un environnement économique difficile, nos équipes très engagées ont contribué à délivrer les très solides résultats que nous annonçons aujourd'hui pour 2023", a déclaré le PDG de Michelin Florent Menegaux.

 

Des prévisions stables pour 2024

 

Dans un contexte de marchés mondiaux stables, l'objectif de Michelin pour 2024 est de dégager un résultat opérationnel des secteurs supérieurs stable, à 3,5 milliards d'euros à taux de change constant, et des flux financiers libres avant acquisitions supérieurs à 1,5 milliard d'euros.

 

Le groupe affiche un ratio d'endettement net de 18,3 %. Cela correspond à un endettement financier net de 3,2 milliards d'euros, en diminution d'un milliard sur un an. Il a proposé un dividende de 1,35 euro par action pour l'année 2023. (Avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle