S'abonner
Industrie

Le bénéfice de Michelin en forte hausse au premier semestre 2023

Publié le 28 juillet 2023

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Bien qu’il ait vendu moins de pneus, le manufacturier clermontois a vu son bénéfice bondir de 45 % au premier semestre 2023. Michelin ajuste à la hausse ses objectifs annuels.
michelin pneumatique
La baisse des ventes de pneus n'a pas affecté les résultats de Michelin au premier semestre 2023. ©Michelin

Michelin a vendu moins de pneus mais son bénéfice a bondi de près de 50 % au premier semestre, porté par des prix au plus haut, selon ses résultats publiés mercredi 26 juillet 2023.

 

Le groupe de Clermont-Ferrand a vu son chiffre d'affaires augmenter de 5,9 % à 14,1 milliards d'euros, pour un bénéfice net en forte augmentation à 1,2 milliard d'euros (+44,7 %) dans un contexte "volatil et incertain", a indiqué le groupe dans un communiqué.

 

Des ventes de pneus en baisse

 

Les ventes de pneus sont en retrait (-3,7 %) : les pneus pour les véhicules neufs ont suivi la reprise du marché automobile, mais les pneus de remplacement souffrent d'importantes opérations de déstockage en Europe et en Amérique du Nord.

 

L'augmentation des coûts de transport et des matières premières pèsent également à hauteur de 560 millions d'euros. Cependant, plusieurs hausses de prix passées en 2022 et début 2023 ont permis de "couvrir la totalité des facteurs d'inflation".

 

A lire aussi : Michelin a bénéficié de l'effet prix au premier trimestre 2023

 

Michelin a aussi progressé dans les secteurs à forte marge des pneus pour engins miniers et agricoles, et pour l'aviation. En dehors des pneus, les ventes de convoyeurs, courroies, joints, mais aussi de guides gastronomiques, portent les résultats du premier semestre.

 

"Les résultats du groupe ont été bons au premier semestre, dans un contexte de transformation accélérée des marchés auquel nous nous adaptons en permanence", a salué le président de Michelin Florent Menegaux.

 

Objectifs 2023 revus

 

"Michelin dispose de nombreux atouts avec des offres de produits et de services de qualité qui, associés à des prix et à un mix appropriés, nous permettent de nous concentrer sur les segments de marchés les plus générateurs de valeur", a ajouté Florent Menegaux.

 

A lire aussi : Les ventes de pneus continuent de reculer en Europe

 

Le groupe a revu à la hausse son objectif pour l'année 2023, visant un résultat opérationnel des secteurs (son indicateur de prédilection, qui mesure la performance des secteurs opérationnels du groupe) supérieur à 3,4 milliards d'euros, contre 3,2 milliards précédemment, après avoir engrangé 1,7 milliard au premier semestre.

 

Le Bibendum vise également des flux de trésorerie disponible (free cash-flow) de plus de 2 milliards d'euros, contre 1,6 milliard précédemment. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle