S'abonner
Distribution

SpiderVO déploie son espace BtoB

Publié le 27 mai 2020

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
La solution de gestion des véhicules d'occasion éditée par Weeflow va faire déferler une vague de nouvelles fonctions au cours de l'été à venir. Tout commence par une interface qui ouvre la voie au commerce BtoB pour tous et se poursuit avec des modules CRM.
Installé à Grenoble, le groupe Sitbon fait partie des nouveaux clients de SpiderVO, tout comme les groupes Chassay, Jugand et InterVO.

 

Il y avait le CMS pour gérer les interfaces BtoC des sites internet, il faudra désormais compter aussi sur l'Espace Pro. SpiderVO, le système de gestion des activités occasion ajoute en ce printemps une nouvelle dimension. Celle-ci vient compléter le dispositif pour optimiser les interactions commerciales en BtoB. Les actuels clients de SpiderVO se verront très prochainement proposer cette évolution qui sera un des éléments forts de Weeflow, l'éditeur du logiciel, au deuxième semestre.

 

Une fois doté de l'Espace Pro, les marchands pourront donner la possibilité aux autres acteurs du VO de s'inscrire et de se connecter à leur plateforme pour consulter en temps réel les stocks, les informations sur les produits, passer commande et échanger des documents en toute sécurité. "DMO Espace Automobiles a été le premier a signé et en quelques jours, plus d'une centaine de clients se sont inscrits, dont beaucoup de nouveaux marchands et certainement quelques curieux", rapporte Jimmy Cohen, le président Weeflow.

 

Il faut compter 1 500 euros de mise en place – qui prend environ 3 à 4 semaines – et un abonnement de 200 euros par mois pour gérer 100 comptes actifs. "Outre les marchands, nous pensons pouvoir toucher les professionnels qui voient le BtoB comme un complément à leur activité de vente de VO à particulier", entrevoit par ailleurs Jimmy Cohen. Mais comment ne pas interpréter cette nouveauté au catalogue de SpiderVO comme un pas de plus vers la création d'une marketplace ? "La question n'est plus de savoir si on va la mettre en production, mais quand va-t-on la sortir, ne cache pas son ambition le président de Weeflow. Elle est prête sur le plan technique, mais fidèle à nos principes, nous visons une richesse fonctionnelle sans équivalent". Dans le meilleur des cas, il vise fin 2020.

 

La visio dès cet été

 

Entre-temps, d'autres ajouts viendront améliorer l'expérience de SpiderVO. En intégrant l'API de la société iAdvize, spécialiste des plateformes conversationnelles, l'éditeur de logiciel de gestion VO va se doter de modules de discussion par messagerie et de visioconférence, devenu l'élément incontournable de 2020. Des améliorations qui apparaitront à l'été, selon toute vraisemblance, une période à laquelle l'équipe de vente sera renforcée par l'ancien directeur grands comptes d'un éditeur de DMS spécialisé dans les réseaux secondaires (les clients de SpiderVO comptent en général 3 à 10 utilisateurs par point de vente) et qui aura la charge de préparer l'offensive 2021.

 

Il y a l'espace pro, mais le CMS n'est pas laissé dans un coin pour autant. La montée en puissance de MotorK, en France, qui a gagné des moyens avec ses levées de fonds, bouscule les équilibres. Weeflow entend jouer le rôle d'alternative la plus crédible sur le marché. Les multiples signatures de ces dernières semaines, dont les groupes Chassay, Sitbon, Jugand ou encore InterVO, parlent en faveur de l'éditeur. "Nous entrons avec nos solutions de gestion de leads et de CRM, puis nos clients adoptent le DMS", observe le président. Il n'est donc pas peu satisfait d'annoncer que la brique CRM va encore progresser. "Pour les équipes marketing, nous ajoutons le détourage photo automatique qui permet de faciliter le travail en amont des publications de VO en ligne", complète Jimmy Cohen.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle