S'abonner
Distribution

Les professionnels du VO jouent le maintien pendant le confinement

Publié le 18 novembre 2020

Par Gredy Raffin
5 min de lecture
Deux semaines après le début des restrictions de circulation, revendeurs et centrales d'achat dressent un bilan d'étape. Les activités tournent au ralenti, mais nul ne renonce à servir les clients. Tour d'horizon.
La baisse d'activité oscille entre 70 et 90 %, selon les dires des marchands et des négociants.
La baisse d'activité oscille entre 70 et 90 %, selon les dires des marchands et des négociants.
"Seul le véhicule d'occasion génère de nouvelles commandes". Les mots de Jean Paul Lempereur, le président du groupe éponyme et figure de la distribution automobile nordiste résonnent encore, plus d'une semaine après sa sortie médiatique. Un marché du véhicule d'occasion qui, selon les premiers indicateurs, s'affiche dans le rouge, à la mi-novembre, avec une baisse significative par rapport à l'an passé. Mais pas d'effondrement, en effet.   Au terme de la première semaine de confinement, Yves Landrau, dirigeant d'Autoveo, une enseigne indépendante angevine, rapportait déjà un repli. "La fréquentation est en berne, nous ne réalisons que très peu de ventes", témoignait-il, alors que son atelier, resté ouvert, attire un nombre étal de clients. Interrogé alors sur le relai digital, il se montre sceptique : "c'est une solution, en effet, mais les consommateurs veulent toucher le produit et pour cela, nous devons être en mesure de les accueillir". Il n'empêche que d'ici 3 semaines, Autoveo devrait profiter d'un nouveau site internet, prochaine [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle