S'abonner
Distribution

Les mauvais élèves

Publié le 10 octobre 2003

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Pour Fiat, Opel et Volkswagen, l'année de transition n'a pas suffi. Fiat s'est donné jusqu'au mois de novembre pour finir le travail, mais déjà les concessionnaires envisagent de recourir aux tribunaux. Opel s'est pour sa part fait remonter les bretelles par la Commission. Enfin, Volkswagen n'a...
...pas fourni un des éléments substantiels du contrat : le mode de rémunération. Chez Fiat comme chez Opel, les négociations n'étaient pas closes à l'heure où nous écrivions. Chez Fiat, un contrat "spécimen" a été adressé au réseau quelques jours avant le 1er octobre. Il dispose de 15 jours pour l'étudier avant de signer définitivement le contrat européen le 1er novembre, dernier délai. Le groupement n'exclut pas de demander à chacun des concessionnaires de lancer une procédure judiciaire contre Fiat. Parmi les motifs d'insatisfaction, la marge directe déjà faible, à 10 %, a été revue à la baisse depuis le 1er octobre, à 9,2 %. Les concessionnaires s'opposent au constructeur sur ces marges mais aussi sur les obligations qui leur sont imposées. Pourtant, dans le cadre de son plan de relance, Guiseppe Mo[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle