S'abonner
Distribution

Entretien avec Jean-Marie Boistard, président de SGS Automotive : "La profession ne va pas aussi vite qu’on l’aurait souhaité"

Publié le 6 juillet 2007

Par Tanguy Merrien
4 min de lecture
Jean-Marie Boistard, président du pôle automobile de SGS établit un bilan depuis que le groupe réunit les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité. Il en profite également pour évoquer l'avenir du contrôle technique. Avec sérénité. Journal de l'Automobile....
Jean-Marie Boistard, président du pôle automobile de SGS établit un bilan depuis que le groupe réunit les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité. Il en profite également pour évoquer l'avenir du contrôle technique. Avec sérénité.
Journal de l'Automobile....
Jean-Marie Boistard, président du pôle automobile de SGS établit un bilan depuis que le groupe réunit les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité. Il en profite également pour évoquer l'avenir du contrôle technique. Avec sérénité. Journal de l'Automobile....
...Comment se portent le groupe SGS Automotive et ses deux réseaux de contrôle technique Auto Sécurité et Sécuritest ?Jean-Marie Boistard. Le groupe SGS Automotive va très bien, j'en veux pour preuve les parts de marché obtenues à fin mai par les deux réseaux du groupe : 16,96 % pour Auto Sécurité avec 878 centres et 17,64 % pour Sécuritest avec 855 centres. Au total, le groupe occupe 34,6 % du marché pour un nombre total de 1 733 centres.Ces deux réseaux se sont rapprochés en mettant en commun la formation et le savoir-faire technique, tout en gardant leur propre philosophie. Auto Sécurité conserve ainsi son siège à Clichy et Sécuritest reste au Mans. Dès le rapprochement sous la bannière SGS, nous avons entrepris de travailler et de nous améliorer sur trois axes : la technique/formation, la qualité/audit et l'informatique. Nous n'en avo[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle