S'abonner
Distribution

Autorigin et La Belle Batterie s'unissent autour des occasions électriques

Publié le 13 avril 2021

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Observant la croissance du marché des véhicules électriques d'occasion, Autorigin et La Belle Batterie ont décidé de collaborer pour rassurer les acheteurs. L'historique du VO pourra se compléter d'un certificat de l'état de la batterie.
Par le biais de La Belle Batterie, toutes les informations propres à la vie de la batterie seront accessibles aux clients d'Autorigin.

 

Autorigin souhaite fonder un écosystème et les premiers accords cristallisent ce projet. Mardi 13 avril 2021, la société spécialisée dans les rapports d'historique des véhicules d'occasion a annoncé un accord avec La Belle Batterie, référence en matière de solution d'évaluation des batteries. Un rapprochement qui prend la forme d'un échange de visibilité.

 

Un an de réflexion a été nécessaire pour aboutir à ce partenariat pour lequel aucun enjeu financier n'est entré en ligne de compte. En fait, les clients du site Autorigin pourront, en complément de leur rapport d'historique, demander à recevoir l'équipement de La Belle Batterie pour tester l'état de santé de l'organe central de leur véhicule électrique. Une pure et simple génération de lead, sans contrepartie financière pour l'heure.

 

Après quelques jours d'attente, nécessaires à la livraison, les internautes auront alors la possibilité de brancher le boîtier intelligent sur le port OBD du VO et d'interroger le système. De nombreuses informations relatives à la batterie remontent par ce canal. Le rapport de deux pages édités par La Belle Batterie comprend notamment le fameux SOH (pour state of health ou état de santé) ou encore le taux de charge rapide qui a été effectué dans les cycles. Un document qui a valeur de certification et qui peut être pris en compte dans le calcul de valorisation du véhicule.

 

Cette offre s'adresse autant aux particuliers qu'aux professionnels. Pour cette deuxième catégorie, ce sera d'ailleurs un investissement d'avenir que de s'équiper d'un boîtier. "Nous partageons une vision et des idées communes, nous réalisons cette première étape, mais nous voulons aller plus loin et mener des actions de sensibilisation ensemble", explique le directeur général d'Autorigin, Stéphane Serrano. Les deux sociétés invitent à titre d'exemple les distributeurs à entamer un véritable effort de formation des commerciaux qui maîtrisent encore mal le vocabulaire des véhicules électriques.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle