S'abonner
Data Center

Grosse difficulté pour les VO de moins d’un an

Publié le 24 novembre 2006

Par Benoît Landré
5 min de lecture
La progression du marché n'est cependant pas uniforme : la catégorie des véhicules de moins d'un an, qui souffre de la concurrence du marché du neuf, a chuté de 3,3 %. "Il y a une cannibalisation du marché des véhicules de moins d'un an, juge Raymond Vié. Les constructeurs...
...proposent des prix relativement faibles pour écouler les stocks et donc on se retrouve avec des véhicules neufs qui sont au même prix que les VO de moins d'un an, si ce n'est pas moins cher". "Nous avons réduit volontairement la vente de VO très récent et nous privilégions désormais les VO anciens pour garder du volume et des marges. Les VO neufs sont trop chers, ils ne se sont pas alignés sur la baisse des prix du VN", note pour sa part Philippe Havard. Les marques françaises sont d'ailleurs les premières touchées (-8,2 %). Sur les neuf premiers mois de l'année, Citroën enregistre une variation négative de 6,2 % par rapport à la même période en 2005 en plus d'une baisse de 2,4 % en octobre. Les chiffres révèlent par ailleurs un grand déséquilibre d'un modèle à un autre. La C4 a littéralement explosé (+ 44,7 %) de janvier à octobre de cette année à l'inverse de la C5 (-32,2 %) et de la Xsara (-29,7 %)[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle