S'abonner
Constructeurs

Stellantis et Feu Vert nouent un accord commercial

Publié le 21 octobre 2021

Par Louis Choiset
2 min de lecture
Le groupe automobile et l'enseigne de centres autos viennent de conclure un partenariat commercial portant sur les pièces de rechange. Les centres Feu Vert bénéficient des produits distribués par le réseau Distrigo.
Sylvie Layec, senior vice-présidente ventes et marketing de l'unité pièces et services de Stellantis, et Thierry Sinquin, PDG de Feu Vert.
Sylvie Layec, senior vice-présidente ventes et marketing de l'unité pièces et services de Stellantis, et Thierry Sinquin, PDG de Feu Vert.

Stellantis poursuit son offensive en après-vente. Ce jeudi 21 octobre 2021, le géant de l'automobile mondiale a annoncé avoir conclu un accord commercial non exclusif avec l'enseigne Feu Vert portant sur la distribution de pièces de rechange. Distrigo, réseau logistique du groupe Stellantis, fournit dès à présent les 352 centres autos tricolores avec sa gamme de pièces détachées multimarque. Cet accord concerne trois pays européens (France, Espagne et Portugal). En France, le réseau sera épaulé par les 38 hubs Distrigo.

 

Servir les clients en moins de 45 minutes, avec jusqu'à 4 expéditions de commandes par jour, voici l'objectif du constructeur. “Aujourd’hui, nous sommes capables de répondre à la demande des réparateurs à hauteur de 70 % de leurs besoins. Demain, en s’organisant et se développant notamment dans l’outillage et le matériel de garage, nous serons en mesure de monter à 90 % de ces mêmes besoins”, c'est ce qu'annonce Sylvie Layec, senior vice-présidente ventes et marketing de l'unité pièces et services du groupe Stellantis, lors d'une conférence de presse.

 

A ses côtés, Thierry Sinquin, PDG de Feu Vert se réjouit de cet accord : "Ce partenariat avec Stellantis est pour Feu Vert un formidable levier d’accélération pour apporter une réponse encore plus complète aux attentes des automobilistes".

Une offre inédite

Concrètement, Distrigo permet à Feu Vert de bénéficier de trois offres proposées sous forme de forfaits. Une première, inédite pour l'enseigne, composée de pièces d'origine (Peugeot, Citroën, DS et Opel). Une deuxième, plus habituelle, avec des pièces d'équipementiers (Bosch, Valéo…). Enfin une troisième comprenant des pièces issues de l'économie circulaires (remanufacturées, réparées, réutilisées), segment sur lequel Feu Vert était totalement absent.

 

Pour les deux entreprises, ce partenariat sur le long terme n'est que "l'officialisation d'une collaboration qui dure depuis plusieurs années", selon Sylvie Layec, qui ajoute que de nombreux Feu Vert travaillaient déjà avec des plateformes Distrigo. Des discussions sont en cours pour étendre leur partenariat à d'autres services.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle