S'abonner
Constructeurs

Solutrans crée sa marque

Publié le 1 avril 2005

Par Tanguy Merrien
8 min de lecture
Du 5 au 9 avril, Solutrans ouvre ses portes à Eurexpo, le parc des expositions de Lyon. Celui-là même qui accueillait il n'y a pas si longtemps le Salon de la carrosserie industrielle, son ancêtre. Entre évolution tranquille d'appellation et révolution d'envergure au sens propre comme au sens figuré,...
Du 5 au 9 avril, Solutrans ouvre ses portes à Eurexpo, le parc des expositions de Lyon. Celui-là même qui accueillait il n'y a pas si longtemps le Salon de la carrosserie industrielle, son ancêtre. Entre évolution tranquille d'appellation et révolution d'envergure au sens propre comme au sens figuré,...

...Solutrans part à la conquête des marchés européens qui n'avaient d'yeux que pour les Salons allemands ou hollandais.


Il s'agit d'emblée d'un succès. Au moins en ce qui concerne les réservations d'avant match, et c'est tout à l'honneur de l'équipe française qui a fort à faire face à la concurrence des Salons de même obédience en Europe et aussi compte tenu de la dilution des forces des exposants en de multiples manifestations régionales, voire locales. Un jour, peut-être, faudra-t-il réfléchir à la réunion de Salons si identiques qu'ils en épuisent jusqu'à leurs invités, professionnels pourtant avertis. Et que dire des exposants payeurs ! On ne peut donc que saluer la professionnalisation de Solutrans qui, loin de se refermer sur un objet unique de carrosserie industrielle, sait élargir son spectre et multiplier les actions envers les visiteurs potentiels. Les exposants ont d'ailleurs décidé de participer à cette démarche et ont "obligé" les organisateurs à accroître la superficie d'exposition du hall 6 et à ouvrir pour eux le hall 66. Avec 40 795 m2 de stands, Solutrans 2005 dépasse ses records et ses objectifs qui étaient de 38 000 m2. En termes d'exposants, le Salon accueille 728 participants, soit 26 pays dont de tout nouveaux comme l'Autriche, le Canada, le Danemark ou la République tchèque. Et puisqu'il est question d'internationalisation, notons l'augmentation importante du nombre d'exposants étrangers, de 40 %, qui se traduit par une occupation de 21 % de la surface globale.

Les exposants se diversifient

Le fait qu'un Salon aille dans la bonne voie se révèle souvent à l'attrait qu'il représente pour les intérêts connexes comme les services. Avec 70 % d'augmentation relevée au compte des sociétés de services, Solutrans suit la règle commune, même si cela demeure modeste : 1 230 m2 alloués en tout, dont l'informatique, pour les exposants français et 302 m2 pour les étrangers qui n'étaient pas présents lors de la précédente édition. Il faut également remarquer la présence des équipementiers, loin d'être négligeable, qui confirme l'élargissement du Salon : 2 808 m2 réservés par les équipementiers du Giac et 32 m2 pour le Carcoserco, 4 415 m2 par les exposants français non adhérents et 2 159 m2 par les exposants étrangers. Ce qui montre, s'il en était nécessaire, l'intérêt grandissant que représentent les véhicules industriels et autres véhicules utilitaires dont le commerce tant en construction qu'en fourniture de pièces et services libère les marges que le VL n'arrive plus à fournir. Le succès d'un Salon ne repose-t-il pas aussi sur son positionnement face au marché. Côté constructeurs-carrossiers sur VI, 6 717 m2 sont dévolus : 5 138 m2 (Carcoserco), 1 156 m2 (exposants français) et 423 m2 (exposants étrangers), pour 2 345 consacrés au VUL (respectivement, 2 055, 170 et 120 m2). Les constructeurs de remorques et semi-remorques continuent à occuper la première place avec 8 964 m2, dont 3 201 pour les adhérents du Carcoserco, 678 en autres exposants français et 5 085 pour les exposants étrangers. Les constructeurs de véhicules industriels sont très présents avec 5 720 m2 de surface, côte à côte avec les constructeurs de VUL, 2 191 m2. Enfin, ne seront pas oubliés les fabricants de matériels de manutention et encore moins les organismes de formation auxquels, cette année encore, une attention particulière est portée.

Innovations technologiques et nouveaux produits

Plusieurs premières mondiales ou européennes auront lieu sur le Salon lyonnais cette année, à commencer par les présentations des constructeurs : le TGL, dernier-né de la Trucknology Generation Motorisation common-rail, porteur de 6 à 10 tonnes (remplaçant de LE 2000) de Man Camions et Bus, ou le Trakker, un PL d'Iveco destiné aux carrières et au BTP qui est équipé des moteurs Cursor 8 (270, 310 et 350 ch) ou Cursor 13 (380, 440 et 480 ch). Iveco en profite pour dévoiler les optimisations de ses VUL, notamment avec l'ajout de l'ESP. De son côté, Volkswagen Utilitaires lance le Caddy Frigo, véhicule destiné aux livraisons frigorifiques doté d'une carrosserie Lamberet by Kerstner. Le frigorifique continue d'ailleurs de susciter la créativité comme en témoignent de nombreux produits. Aubineau sort une nouvelle génération de carrosseries sur toute la gamme 3,5 t, porteurs et semi-remorques. Cafrime vient avec deux nouveautés, les semi-frigos double étage 3 essieux (66 euro-palettes) et les fourgons FRC et rideaux FND en carrosseries isothermes. Igloo Lambert, comme son nom l'indique, sert le Renault Trafic et le Citroën Jumpy avec ses cellules frigorifiques rapportées. Quant à Lamberet, comme d'habitude, l'entreprise vient à Solutrans avec de solides nouveautés : cellules isothermes sur châssis cabine pour VUL, semi-remorques frigorifiques et transport de denrées périssables (gamme VI) au nom de SR01 "40" ans. Enfin, sauf oubli, une carrosserie "en une seule pièce" sans joints, semi-remorque frigorifique Delta 265 Integral est signée Miroflet.

Pour toutes les utilisations…

Autant de produits transportés, autant de solutions pour en faciliter la manutention et le déplacement. Citons quelques exemples. Asca présente un nouveau porte-conteneurs, Baryval-Serviplem, des citernes pour pulvérulents et des bétonnières portées, Cif Bennes, la benne ronde 16 m3 sur 8x4 pour le transport vrac "tout venant" et "enrobés", et RCI (Rouergue Carrosserie Industrielle), la benne conçue pour le transport de matériaux et de palettes, CM, la citerne hydrocarbure équipée d'un collecteur pneumatique avec retour produit, Erla Technologies, la station-service mobile prête à l'emploi répondant au nom de Mobypack. Toujours dans le domaine des hydrocarbures, Magyar se distingue en mettant en scène les citernes hydrocarbures avec scellement électronique. Côté transport d'engins et travaux publics, on note le semi-remorque Dollyneck de Nicolas Industrie et le véhicule TP du futur, concept-trailer proposé par Stas NV qui en profite pour dévoiler son semi-remorque benne polygonale au châssis alu. Dans des domaines plus spécifiques, on n'oubliera pas la cellule sanitaire pour véhicules proposée par Winning Market France dédiée au transport d'aliments, de produits pharmaceutiques ou de fruits et légumes, ou encore, par Procar, le grand volume sur plancher cabine master pour transport de meubles, vérandas, loueurs… ainsi que son véhicule de promotion sur plancher cabine Boxer (bureau mobile, espace accueil…) ou son Motor-Home sur porteur Renault Trucks Premium.

Et tous les équipements !

Sans vouloir être exhaustif, quelques mots sur les équipements méritent d'être avancés. Sur le Salon, seront présentés à la fois les équipements pour l'aménagement des remorques et les outils de sécurité et de maintenance, ou encore les pièces et services ainsi que tout ce qui tourne autour de la gestion électronique. Un exemple : pour la seule famille freinage, on peut citer en termes de nouveautés, outre Cap VI qui assure la distribution des produits de la gamme Jurid, les plaquettes de freins pour VL, VUL et VI de EFI-EBC Brakes, les kits mâchoires garnies Abex et Ferodo et les plaquettes de freins Abex Ferodo de Federal Mogul, la dernière génération de freinage EBS "EB +" pour véhicules remorqués par Haldex sans compter son module de contrôle pneumatique, ou encore le frein hydrodynamique Aquatarder intégré directement au circuit de refroidissement du moteur. Les pneumaticiens ne sont pas en reste non plus avec Bridgestone et son pneumatique remorque Premium R 168 à la quatrième ceinture élargie ainsi que son pneumatique pour essieu moteur M 730 aux quatre rainures principales, et Good Year Dunlop qui présente son nouvel ensemble Good Year longue distance tracteur et semi-remorque, Next Tread, une gamme rechapée et une gamme Dunlop complète mixte et approche chantier. La liste des innovations serait trop longue à énumérer, rendez-vous au Salon à Eurexpo Lyon du 5 au 9 avril.


Hervé Daigueperce





ZOOM

Programme des conférences


Mercredi 6 avril 2005 :


  • 10 h à 12 h/Salle 6 : "La sûreté du transport routier de marchandises : un défi international" (organisation : Aftri - Association française du transport routier international)

  • 15 h à 16 h 30/Salle 6 : "Les entreprises de transport routier dans une Europe des 25 : comment assurer leur développement harmonieux dans un environnement européen hostile" (organisation : Unostra - Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers automobiles)

    Jeudi 7 avril 2005


  • 9 h 30 à 12 h 30/Salles 12 & 13 : Réunion statutaire de la conférence des présidents des syndicats départementaux et régionaux de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers)*

  • 9 h à 13 h/Salles 2 & 3 : Forum des distributeurs et réparateurs agréés de véhicules industriels, organisé par le CNPA (Conseil national des professions de l'automobile)*

  • 10 h à 12 h/Salle 6 : "Informatique embarquée capteurs et traçabilité des marchandises : comment s'équiper pour suivre ses véhicules et les marchandises transportées" (organisation : Revue Transport & Technologies)

  • 14 h 30 à 16 h 30 : Réunion de la commission Technique, Technologies et Risques de la FNTR*

  • 15 h à 16 h 30/Salle 6 : "Le freinage : dernières technologies et perspectives, visions d'un constructeur et d'un équipementier en intégrant les aspects réglementaires" (organisation : SIA - Société des ingénieurs de l'automobile)

    Vendredi 8 avril 2005


  • 11 h à 12 h 30/Salles 2 & 3 : "Dimension des pneumatiques et hauteur de sellette : deux données clés de la rentabilité de l'ensemble tracteur et semi-remorque" (organisation : Michelin)

  • 15 h à 16 h 30/Salle 6 : "Les prises de mouvement : la force motrice pour toutes les tâches" (organisation : SIA)



    *Réservés aux adhérents
  • Voir aussi :

    Partager :

    Sur le même sujet

    Laisser un commentaire

    cross-circle