S'abonner
Constructeurs

Renault : Un constructeur sous contrat

Publié le 24 février 2006

Par Tanguy Merrien
6 min de lecture
Carlos Ghosn a tenu tout le monde en haleine. En annonçant qu'il allait présenter un plan de développement plusieurs mois après son arrivée et une étude approfondie des ressources et des capacités du groupe, il a entretenu un suspense que d'aucuns, parmi ses employés, ont dû trouver saumâtre,...
Carlos Ghosn a tenu tout le monde en haleine. En annonçant qu'il allait présenter un plan de développement plusieurs mois après son arrivée et une étude approfondie des ressources et des capacités du groupe, il a entretenu un suspense que d'aucuns, parmi ses employés, ont dû trouver saumâtre,...
Carlos Ghosn a tenu tout le monde en haleine. En annonçant qu'il allait présenter un plan de développement plusieurs mois après son arrivée et une étude approfondie des ressources et des capacités du groupe, il a entretenu un suspense que d'aucuns, parmi ses employés, ont dû trouver saumâtre,...
...mais qui a eu l'indiscutable effet de mettre sous pression Renault. Parce que la marque Renault fait partie de notre paysage affectif au quotidien, on en oublierait presque qu'il s'agit d'un grand groupe industriel mondial. L'élément le plus significatif du discours de son président serait peut-être de l'avoir rappelé le 9 février dernier auprès de la presse internationale, et le 10 auprès de quelque 20 000 membres de l'entreprise ! En 2005, le groupe a dépassé les 2,5 millions de véhicules vendus par les trois marques Renault, Dacia et RSM, Renault Samsung Motors, pour un chiffre d'affaires de 41 338 millions d'euros. Quant à Nissan, ses ventes se sont montées l'an dernier à 3 597 748 véhicules. L'Alliance Renault-Nissan s'offre donc une quatrième place sur l'échiquier mondial des constructeurs automobiles avec une part de marché de 9,8 %, soit 4,04 % pour le groupe Renault et 5,74 % pour Nissan. En France, les ventes du seul groupe Renault ont atteint 704 779 véhicules dont 562 276 VP et 142 503 VU. Un grand groupe donc, mais qui n'est pas sans essuyer des revers, comme dans sa progression en Amérique par exemple, ou dans le renouvellement de ses modèles et qui peine à contenir une concurrence de plus en plus acharnée. De quoi fournir bien des sujets de réflexion à un Carlos Ghosn, toujours plus médiatique. L'annon[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle