S'abonner
Constructeurs

Quand Sergio Marchionne chahute la fée électricité

Publié le 19 octobre 2017

Par Alexandre Guillet
2 min de lecture
Pour Sergio Marchionne, le véhicule électrique n'est pas aussi environnementalement vertueux que l'on veut bien le faire croire. Et comme il n'est pas rentable non plus...
Sergio Marchionne remet doublement en cause le véhicule 100% électrique : sous l'angle écologique et sous l'angle économique.

 

Ce n'est pas la première fois que Sergio Marchionne émet des doutes sur les vertus environnementales du véhicule électrique, mais le patron de FCA Automobiles vient de revenir à la charge. "Je suis convaincu que si nous n'analysons pas l'origine de la production de l'électricité, la composition des batteries installées dans les véhicules, les émissions globales de gaz carbonique du process équivalent au 'puits à la roue', etc., nous pouvons difficilement affirmer que les voitures électriques vont sauver la planète... C'est même un non-sens", assène-t-il, tout en soulignant que la variable du nucléaire est centrale.

 

Sergio Marchionne a aussi mis en doute la viabilité économique des véhicules électriques. Une nouvelle fois serait-on tentés d'écrire, dans la mesure où chacun garde en mémoire l'épisode de lancement de la Fiat 500 électrique dans certains Etats américains : Sergio Marchionne avait demandé aux clients de ne pas l'acheter ! En effet, le groupe perd de l'argent sur chaque vente de Fiat 500 électrique, Bloomberg chiffrant ce "gouffre" à 20000 dollars par unité.

 

Enfin, Sergio Marchionne a assuré qu'il appréciait beaucoup Elon Musk et sa marque Tesla, notamment son art consommé du marketing, mais qu'il ne croyait pas à son modèle économique. "Vous ne pouvez pas faire fonctionner une entité économique avec uniquement des pertes. Ce n’est tout simplement pas possible", lâche-t-il. 

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle