S'abonner
Constructeurs

Pour sortir Seat de l’ornière

Publié le 8 septembre 2006

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
En tentant de transformer Seat, marque populaire espagnole, en une marque sportive, le groupe Volkswagen a fait fausse route. Il faut se servir de son ADN hispano-germanique pour lui redonner une personnalité crédible, populaire mais moderne. Avouons-le sans vergogne : nous...
En tentant de transformer Seat, marque populaire espagnole, en une marque sportive, le groupe Volkswagen a fait fausse route. Il faut se servir de son ADN hispano-germanique pour lui redonner une personnalité crédible, populaire mais moderne.
Avouons-le sans vergogne : nous...
En tentant de transformer Seat, marque populaire espagnole, en une marque sportive, le groupe Volkswagen a fait fausse route. Il faut se servir de son ADN hispano-germanique pour lui redonner une personnalité crédible, populaire mais moderne. Avouons-le sans vergogne : nous...

...avons un faible pour Seat. Un faible "historique", qui remonte à notre carrière Fiat (1981-1993), au beau milieu de laquelle nous sommes entrés en contact avec quelques dirigeants de la marque espagnole. Seat quittait alors le giron de Fiat, et passait accord avec "los Alemanos", lisez : VAG. Il restait à négocier quelques accords commerciaux concernant la Seat 147 (Fiat 127) et les pièces de rechange, négociations auxquelles nous eûmes l'heur de participer, aux côtés du directeur commercial de Fiat Auto. Les dirigeants de Seat nous accueillirent avec sympat[...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle