S'abonner
Constructeurs

PGO attaqué par Porsche

Publié le 5 mars 2004

Par Christophe Jaussaud
6 min de lecture
Suite à une action menée par Porsche AG, la société PGO a été condamnée, le 18 février, pour acte de contrefaçon et concurrence déloyale entraînant l'interdiction pour la société cévenole de construire des répliques de Porsche 356. PGO interjette appel. PGO, l'invraisemblable...
...pari. En titrant ainsi le reportage illustrant l'activité du petit constructeur français, dans le JA n° 862 du 6 février dernier, nous qualifions "d'invraisemblable" le travail fourni par l'équipe d'Olivier Baudouin, président du directoire de PGO depuis 1998, pour réussir dans cette entreprise. Mais depuis le mercredi 18 février le mot invraisemblable peut prendre un tout autre sens. En effet, ce jour-là, le tribunal de grande instance de Paris, saisi par Porsche AG, a interdit à PGO la construction de répliques de Porsche 356 et 356 Speedster et a condamné la société pour acte de contrefaçon et concurrence déloyale. Cette interdiction, avec exécution provisoire, est assortie d'une astreinte de 5 000 € par infraction constatée passé un délai de trois mois après la signification du jugement. De plus, le tribunal a condamné PGO à verser une provision de 100 000 € (50 000 € au titre de la condamnation pour contrefaçon et 50 000 € au titre de la condamnation pour concurrence déloyale) et la 3e chambre du tribunal parisien a également nommé un expert qui devra évaluer le préjudice total subi par la marque de Stuttgart. PGO ne peut donc plus fabriquer, offrir à la vente et promouvoir des voitures reproduisant les caractéristiques des automobiles Porsche. Le jugement ordonne également PGO de supprimer de son site Inter[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle