S'abonner
Constructeurs

McKinsey étudie le consommateur automobile du monde d'après

Publié le 23 juillet 2021

Par Gredy Raffin
5 min de lecture
Le cabinet McKinsey a présenté une étude sur le rapport des consommateurs à l'automobile dans le monde post-première phase de pandémie. Plus favorables aux constructeurs, les sondés font aussi de la place aux électriques.
En Asie et en Amérique du Nord, les consommateurs se montrent plus ouverts à la mobilité électrique qu'en Europe.
En Asie et en Amérique du Nord, les consommateurs se montrent plus ouverts à la mobilité électrique qu'en Europe.
  Globalement, les constructeurs sont ressortis de la première phase de la crise de la Covid-19 avec une meilleure image aux yeux des consommateurs. C'est tout du moins ce que laissait apparaître une vaste étude conduite par McKinsey au début de l'année 2021 et dont les résultats ont été édités en mars. Sur les trois grands marchés mondiaux, à savoir l'Asie, l'Europe et l'Amérique du Nord, les producteurs de véhicules ont gagné de précieux points en matière de perception.   En Asie, les opinions positives à l'encontre des constructeurs sont passées de 28 % à 41 % au cours de l'année 2020. En Europe, où 5 155 personnes ont été sondées, les avis favorables ont gagné 8 points, à 25 %. L'Amérique du Nord a suivi une cadence similaire passant de 33 % à 40 % entre l'avant et l'après première phase. Des progressions réalisées en grande partie sur la frange de la population qui jusqu'à présent exprimait un sentiment de neutralité à l'égard des industriels automobiles.   Un retour en grâce des véhicules individuels qui posent forcément d[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle