S'abonner
Constructeurs

L'Urus dans les starting-blocks

Publié le 15 mai 2017

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec l'arrivée de son SUV Urus en 2018, Lamborghini devrait rapidement multiplier ses ventes par deux.

 

Jusqu'ici cantonnée à deux modèles, l'Huracan et l'Aventador, la gamme Lamborghini va bientôt accueillir un troisième modèle qui devrait la faire changer de dimension. En effet, avec le SUV Urus, annoncé pour le deuxième trimestre 2018, Stefano Domenicali, le patron du constructeur, s'attend à doubler rapidement les ventes de la marque.

 

Pour ce faire, l'usine de Sant'Agata Bolognese, où sont déjà produits les coupés, va accueillir le SUV. Le patron a indiqué à nos confrères d'Automotive News qu'en 2018, la production devrait être voisine de 1000 unités avant d'atteindre 3500 en 2019 et même plus si la demande le nécessite. Un éventuel volume qui permettrait de doubler la production et les ventes de la marque italienne. Pour mémoire, en 2016, Lamborghini a écoulé 3457 véhicules (+6,5%), un record.

 

Pour faire face à cette montée en cadence, le constructeur a largement investi, notamment dans un atelier de peinture, une première en cinquante-quatre ans d'histoire. Jusqu'ici, la peinture des bolides au taureau était réalisée à l'extérieur. L'Urus devrait être lancé avec un V8 Turbo développant plus de 650ch et courant 2019, ce sera au tour d'une version hybride rechargeable.

 

Lamborghini, le dernier à défendre des coupés sportifs et les moteurs atmosphériques, s'apprête donc à vivre sa révolution avec l'arrivée de son SUV, de la suralimentation, mais aussi de l'hybridation. Mais vu l'engouement actuel pour les SUV dans le monde, parions que les clients seront au rendez-vous.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle