S'abonner
Constructeurs

Les ambitions européennes de VinFast

Publié le 24 septembre 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Fort d'un patron allemand à la baguette, le constructeur vietnamien VinFast dévoile peu à peu son plan de conquête du marché européen. Son premier modèle électrique arrivera fin 2022, suivi d'une gamme complète.
VinFast arrivera en Europe en 2022, tout d'abord en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.
VinFast arrivera en Europe en 2022, tout d'abord en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Le design est italien, le PDG allemand et le constructeur vietnamien : VinFast, filiale du conglomérat Vingroup, s'apprête à partir à la conquête du marché européen très prometteur, mais disputé, des véhicules électriques.

 

Après avoir déjà annoncé le lancement en Europe de deux SUV électriques pour l'an prochain, VinFast accélère et compte "présenter d'autres modèles 100 % électriques dès le premier trimestre 2022", a indiqué jeudi 24 septembre 2021 à Turin son directeur marketing Thomas Chrétien.

 

Les premières livraisons en Europe sont prévues fin 2022, a-t-il précisé en marge de la présentation à la presse du prototype de la VF e35, un SUV électrique haut de gamme destiné aux marchés européens et nord-américains.

 

Pininfarina au crayon

 

Pour tenter de s'imposer face à des géants de l'automobile comme Tesla ou Volkswagen, VinFast mise sur le savoir-faire de l'icône italienne du design automobile Pininfarina, qui a déjà conçu quatre modèles pour la jeune marque.

 

La VF e35, qui sera exposée en novembre au salon automobile de Los Angeles, mesure 4,75 m, soit plus que le BMW X3, et dispose d'une autonomie allant jusqu'à 500 km et d'une puissance moteur pouvant atteindre 300 kW.

 

"VinFast a des plans ambitieux" pour son développement en Europe et aux Etats-Unis, qui seront mis en œuvre avec "discipline et rigueur", a déclaré dans un message vidéo le PDG de la marque, l'ex-patron d'Opel Michael Lohscheller.

 

Créé en 2017 par le multimilliardaire Pham Nhat Vuong, l'homme le plus riche du Vietnam, le constructeur y vend des voitures familiales et SUV ainsi que des scooters électriques et des bus électriques, pour un total d'environ 30 000 véhicules en 2020.

 

La France ciblée

 

En Europe, les premiers marchés cibles de VinFast seront la France, l'Allemagne et les Pays-Bas où le groupe vietnamien a commencé à s'implanter pour créer un réseau de distribution. "Ce ne sera pas facile d'entrer sur le marché européen, mais nous sommes confiants de pouvoir nous imposer grâce à notre qualité haut de gamme et des prix compétitifs", a assuré Bich Tran, directrice générale de VinFast pour l'Europe.

 

A lire aussi : Vinfast mis sur orbite

 

Mais "VinFast mise sur la valeur et n'a pas l'ambition d'inonder le marché de modèles à petits prix", a ajouté Thomas Chrétien, interrogé sur la politique tarifaire du groupe. La société avait lancé en mars son premier modèle de voiture électrique pour le marché vietnamien, la VF e34, qui coûte environ 29 000 dollars, et a indiqué avoir reçu plus de 25 000 commandes en trois mois. Son usine à Haiphong, près de Hanoï, dont la construction a coûté 4,4 milliards de dollars, a une capacité de production de 250 000 véhicules et 500 000 scooters électriques par an.

 

L'empire Vingroup, fort d'une capitalisation boursière de 16 milliards de dollars, s'étend de l'immobilier au tourisme en passant par l'éducation, la santé et la grande distribution. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle